lundi 31 janvier 2011

Vaccins fleuris

On sait que les plantes sont d'excellents remèdes pour le corps. Mais vous doutiez-vous que les fleurs et les parfums ont aussi le pouvoir de soigner l'esprit?
Un certain médecin d'autrefois affirmait avoir trouvé des vaccins parfumés remédiant aux troubles de l'humeur et du caractère.
Ainsi le géranium rendait ardent, curieux, aventureux; le musc aimable, la rose avare et la violette , dévot.
Commerçants et politiciens devaient user de menthe.
Il fallait éviter l'oeillet qui rend méchant et la fraise indécis, le lys obstiné et le magnolia belliqueux.
En revanche, le chiendent et la verveine développent les goûts artistiques tandis que le benjoin encourage à la méditation mais pousse les amoureux à l'inconstance.
Et l'ambre, ah! l'ambre! ne vous en privez surtout pas, elle favorise l'inspiration jusqu'au génie!
PP

samedi 29 janvier 2011

La cuisine en feuilleton

Afficher l'image en taille réelle

Préambule-


Ca a commencé parla Crème au Caramel dont à laquelle je vous ai écrit précédemment...

Chapitre I -
Suite à cette crème, il me reste du lait entamé et 4 blancs d'oeufs. Pour utiliser le lait avant qu'il ne tourne, j'y plonge une belle tranche de Haddock (marque Capitaine bien entendu), à four moyen, en compagnie de deux brins de persil conséquents, d'un oignon en rondelles et e quelques baies de genièvre. Pour le sel, Tintin! Le Haddock se suffit à lui-même. Un peu de poivre si vous voulez...
Pour accompagner le Haddock , il nous faut quelques belles pommes de terre" en robe de chambre".
Si comme moi vous craignez toujours de n'avoir "pas assez" pour le convive imprévu qui se présenterait ( la part du pauvre,vous savez...) et qui ne s'est pas présenté, il va vous rester des pommes de terre. Là, deux possibilités , ou plutôt non: 1+1...

ChapitreII-
a) La purée faites de pommes de terre bien écrasées au pilon. Evidemment, le mixer vous fait une mousseline plus fine, mais moi, j'aime bien la purée un peu grumeleuse, voire même y rencontrer un morceau; si la pomme de terre est de belle qualité on en goûte mieux la saveur.
Là, vous pouvez utiliser le restant de lait qui n'a pas baigné le haddock (Ca vous fait , pour 1l. de lait: la crème caramel, le haddock et la purée. Pas mal, non!)... Bon, où j'en suis? Ah! oui: patates écrasées + lait+ un morceau de beurre...pas trop, et ou un peu de crème fleurette, sel poivre , muscade...
b) et avec le reste de purée? Une soupe au poireaux, celle de la Tante Titine.
Des poireaux , entiers, le blanc, le vert, peu importe, mais plus ils sont verts plus ils ont de goût.
Je ne vous refait pas la blague du vieil homme, tout le monde la connaît...
Donc, vos poireaux en morceaux dans du bouillon... ça évite de les faire revenir au beurre et c'est plus digeste. Quand les poireaux sont tendres, vous mixez avec le restant de purée...
Et voilà, c'est fini, rien de perdu... on a tout utilise... sauf... les blancs d'oeufs....
Ah! ah! ah!... ça vient....



vendredi 28 janvier 2011

La crème caramel

Il ne s'agit pas ici de "crème brûlée", de différents entremets aux saveurs exotiques imaginés par de grands toqués à la mode, mais de la bonne vieille crème au caramel à qui l'on dit aussi oeufs au lait , quand justement on ne lui fait pas de caramel.
Alors, le caramel, c'est par lui qu'on commence; vous savez tous le faire j'imagine, mais pour ceux qui ne savent pas, c'est environ 50gr de sucre, poudre ou morceaux, peu importe qu'on imbibe d'eau et qu'on fait fondre et bouillir à feu vif jusqu'à obtenir une belle couleur dorée. Je n'hésite pas à vous mettre en garde: soyez attentifs  et souvenez-vous qu'entre un beau caramel doré et une casserole brûlée, il n'y a que le temps d'une seconde de distraction.
Bon, votre caramel est à point; vous en tapissez le fond et les bords d'un moule à charlotte de préférence métallique. La cuisson en moule de céramique est un peu plus lente et la consistance de la crème s'en ressent.
Vous allumez votre four , cuisson moyenne (180° environ) et pendant qu'il chauffe, vous versez dans une casserole 1/2 l. de lait, vous lui ajoutez une gousse de vanille fendue en deux et vous faites bouillir et aussi attention, le lait sur le feu... inutile de raconter les implications: on a tous et toutes eu à nettoyer ça un jour ou l'autre.
Donc vous faites attention parce qu'en même temps, vous cassez dans une jatte à fond étroit et bords hauts, (vous allez comprendre pourquoi!), deux oeufs entiers et quatre jaunes, vous ajoutez du sucre et vous battez, vous battez, vous battez (tout en n'oubliant pas le lait sur le feu!), on dit en général jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Mais si, comme je n'en doute pas, vous utilisez du sucre roux, vous pourrez battre jusqu'à ce que le bras tombe et ça ne blanchira pas. En fait, il faut que ça mousse et que ça gonfle un peu.
Vous avez, pour vous reposer un peu le bras et éviter des catastrophes éteint le feu sous le lait, il est donc un peu refroidi. Vous le versez sur les oeufs à travers une passoire fine , en mélangeant bien. J'ai compris que cette explication exige que vous ayez trois bras...dem... ez-vous, j'y arrive bien, moi.
Mettez le mélange dans le moule caramélisé, le moule au bain-marie, et le bain marie dans le four pendant 35 mn environ.. Vous vérifiez la cuisson du bout de l'Opinel.
Si l'Opinel est sec, il est temps de laisser tiédir un peu avant de retourner votre crème sur un plat à dessert un peu creux. Attention à ne pas trop laisser refroidir avant de démouler, le caramel attacherait au moule, et la crème au caramel et le démoulage tournerait au désastre... Tout ce que je dis là, n'est que l'aveu de mes ratages successifs, naturellement.
Mais votre crème à vous n'est pas ratée, mettez là au frais jusqu'à l'heure du dessert..
Et voilà!!!!
Hein? quoi? ce que je fais des quatre blancs qui restent???
J'ai un projet... je vous raconterai ça... si ça marche...
Afficher l'image en taille réelle

ARCIMBOLDO - Le Cuisinier


mercredi 26 janvier 2011

L'âme des poètes

Enfants, c'est mon passé
Passé que vous bercez
Au jardin de Verrières.
Car je riais aussi
Sous l'arbre que voici
Et que planta mon père.
Les jours sont abîmés
Aurais-je trop aimé
Le pas qui déconcerte?
Je suis seule à présent
Voyageuses enfants
Devant la porte ouverte.
Afficher l'image en taille réelle
Louise de VILMORIN





mardi 25 janvier 2011

Allez au coing...

Du coin sombre d'un grange, l'autre jour,
un parfum s'envolait... 
comme un parfum d'été au milieu de l'hiver. 
C'était dans un panier, quelques coings oubliés....
Pâte de coing, compote, confiture ou gelée,
Toujours le coing embaume.

Puisqu'il est encore temps,
 Plantez un cognassier dans un coin du verger.
Il fleurira en mai
Semblable à l'églantine.
Il lui faut du soleil et peu d'humidité
Pour qu'au prochain automne 
Ses branches recourbées 
Se baissent pour vous tendre
Leurs gros fruits veloutés.
P.


Afficher l'image en taille réelle


dimanche 23 janvier 2011

Elégie sur la fin d'une courge...

Ce matin une courge, rendait tous ses pépins,
Il a fallu l'abattre.
Ardèchois, mes amis, offrez-nous vos châtaignes!
Du lointain Orient que gingembre et muscade
Accompagnant girofle, sel et poivre et oignon,
Plongent dans un bouillon avec la sacrifiée.
Quand un parfum subtil, issu de la cuisine
Viendra vous émouvoir
Il sera temps alors de mouliner le tout
Qu'alors vous verserez dans la ronde soupière.
Quelques larmes de crème, mais les larmes de joie
De la crème fleurette,
Voilà, Potimarron, de belles funérailles
Dignes de ta beauté!

mercredi 19 janvier 2011

La v'là!!!


Après les tâches ménagères et rasantes... surtout les vitres fenêtres ouvertes par ce froid!! dur!!!
Une bonne quiche sera la bienvenue. Pas le machin pâteux et mal réchauffé des bistrots et des grandes surfaces, non! Une vraie quiche lorraine,  une quiche de famille et vous allez voir que c'est aussi simple de faire bon que n' importe quoi.
Il vous faut une abaisse de pâte BRISEE; la pâte feuilletée est une hérésie en quiche. Là je suis tolérante; la pâte brisée est facile à faire, mais celle qu'on trouve en grande surface est correcte.
Ensuite un morceau de lard de poitrine maigre, fumé. Un morceau qu'on détaille est meilleur que les lardons prédécoupés. Vous le goûtez; s'il est trop salé , jetez-le dans de l'eau bouillante. Sinon, vous le répartissez sur la pâte.
Important! N'utilisez pas un moule à tarte, mais un moule à manqué: il faut un bord haut, pour que la "migaine" ne dessèche pas.
C'est quoi la "migaine"?
C'est deux oeufs entiers + deux blancs, un bol de lait + un peu de crème fleurette, bien battus. Une pointe de muscade, un peu de poivre et pas de sel, le lard suffit.
Vous enfournez à four chaud jusqu'à ce que la quiche soit bien dorée; vous vérifiez à la pointe de couteau qui doit ressortir sèche.
Un point de discussion: fromage râpé ou pas fromage râpé? Chez nous pas! En fait, plus on s'approche de la Suisse plus la réponse change, mais... chez nous, pas!
Alors le secret d'une bonne quiche réside en deux points: pour les oeufs,plus de blanc que de jaune.
Et aussi la hauteur des bords: la quiche est proche du flanc ou du soufflé (et d'ailleurs en montant les blancs en neige, on en fait un soufflé) et s'éloigne de la tarte.
La muscade aussi est importante et la qualité du lard.
Bon, je crois n'avoir rien oublié... si, une pensée pour ma tante Titine qui avait bien d'autres recettes dont les beignets de Carnaval qui doit se trouver quelque part ici ou sur l'Almanach. Si vous ne la trouvez pas, réclamez.
Un jour aussi, je vous raconterai sa soupe purée aux poireaux ou la "basconnaise" et puis le riz au lait et les stecks de pauvre de sa soeur: la Mémère Clémentine... et puis , et puis... oh! ça me reviendra..
Mais... attention! si j'entend encore le mot "quiche" employé comme injure.... vous vous ferez tintin pour la suite...
P.

Afficher l'image en taille réelle

mardi 18 janvier 2011

Salade chaude...

Oui, parce que vu le temps dont on nous gratifie même la salade doit réchauffer!
Alors, faites bouillir de l'eau  et pendant ce temps, coupez  250gr de carottes en dés; vous les laissez cuire un quart d'heure, et vous ajoutez quelques toutes petites pommes de terre. Au bout de 20 mn, passez, égouttez et jetez dans une sauteuse dans laquelle vous aurez fait fondre du beurre. Faites bien rissoler.
Egouttez une laitue que vous placez dans un saladier, versez dessus le beurre des légumes que vous disposerez autour. Pour finir, parsemez d'un hachis de fines herbes....
Afficher l'image en taille réelle

(En attendant la quiche...)
P.


samedi 15 janvier 2011

Les vastes plaines ouvertes, les belles collines et les eaux qui serpentent en méandres compliqués n'étaient pas "sauvages" à nos yeux. Seul l'homme blanc trouvait la nature sauvage et pour lui seule la terre était"infestée" d'animaux "sauvages" et de peuplades "sauvages". A nous, la terre paraissait douce, et nous vivions comblés des bienfaits du Grand Mystère. Elle ne nous devint hostile qu'à l'arrivée de l'homme barbu de l'est qui nous accable, nous et les familles que nous aimons, d'injustices insensées et brutales. C'est quand les animaux de la forêt se mirent à fuir son approche que commença pour nous "l'Ouest Sauvage".

Chef Luther Standing Bear
Sioux Oglala


jeudi 13 janvier 2011

Y'A UN TRUC...

Vous savez, n'est-ce pas, que l'ail fait fuir les vampires?
Quelques gousses d'ail coupées en deux font également reculer les insectes et les maladies cryptogamiques qui tenteraient d'attaquer les fruits que vous gardez pendant l'hiver au fruitier.
N'hésitez donc pas à en planter, c'est bientôt le moment...

P.
Afficher l'image en taille réelle

mercredi 12 janvier 2011

Prince Charmant


Yann Arthus-Bertrand est un homme infiniment séduisant. Le Prince Charles d'Angleterre... euh... moins!
Mais Yann Arthus-Bertrand est aussi un grand magicien qui a su, en montrant Charles dans son domaine de Highgrove, le transformer en prince aussi charmant que ses jardins.

Pour ceux qui s'y perdent....

Au départ, il y a eu Almanachronique , dédié comme tous les almanachs à un peu tout,mais principalement aux traditions, aux contes, aux légendes, à la musique, littérature, poésie, cuisine, fleurs plantes et jardins et quelquefois, rarement des ouvrages tels que patchwork ou tricot, les animaux et la nature en général...
Puis j'ai ouvert RV contes,  où on trouve tout ce qui à trait aux contes, légendes et à ceux qui les font cheminer...
Et ensuite, GD scendu , consacré  à la nature aux jardins et par suite à la cuisine qui vient bien souvent (on l'espère) de la nature et du jardin...
Ce qui fait que les deux dernières années ont été un peu fouillis et que ça va s'arranger dans les mois qui viennent. avez-vous constaté que c'est déjà commencé???
Et n'hésitez pas à rappeler à l'ordre la chroniqueuse un tantinet bordélique et qui parfois n'a pas de suite dans les idées.
En tout cas, à tous, merci de vos commentaires critiques ou élogieux qui aident à faire avancer la machine et aussi de vos conseils et suggestions et merci de me lire avec tant d'amitié et de fidélité
Tous, je vous embrasse....
Afficher l'image en taille réelle
PS. J'ai longtemps eu envie de prendre ce portrait pour avatar, mais j'aime avancer à visage découvert... alors tant pis! c'est moins drôle, mais c'est plus vrai...

MOI...

lundi 10 janvier 2011

Ben mon vieux!!

On dit qu'un homme pour accomplir sa vie doit avoir eu un fils, écrit un livre et planté un arbre. N'hésitons jamais à planter un arbre. Je me souviens d'un monsieur que je trouvais vieux: nous attachions les chevaux à une clôture pour examiner de jeunes pousses de merisier. Pleine de zèle, je commençais à arracher les ronces que je croyais les étouffer: "Ah, malheureuse! Ne fais pas ça! si tu les dégages, les lapins et les chevreuils vont les boulotter! et tu vois , ajouta-t-il, un jour (le soleil était de plomb ce matin-là) un jour nous serons content de chevaucher à l'ombre de ces arbres."
Et moi, du haut de mes trente ans, je considérais ce vieil homme et les 20 cm des arbrisseaux et je le trouvais bien optimiste. Il a vécu longtemps et nous avons chevauché à l'ombre (encore légère ) de ces merisiers.
On ne plante pas un arbre pour soi; ceux qui font notre admiration nous viennent des anciens qui les ont planté pour nous et ceux qu'à notre tour nous plantons donneront leurs fruits ou leur ombre à des gens que nous ne connaîtrons pas mais à qui nous serons ainsi reliés; car ils vivent vieux nos arbres: un aulne peut atteindre 350 ans, le lierre dont on a tant de mal à les délivrer: 450. Un marronnier vivra 600 ans, l'olivier 700 et le cèdre 800. Au Jardin des Plantes, il en est un, planté en 1736 par Jussieu qui l'avait rapporté d'Asie Mineure; il est encore très jeune et il a un frère jumeau planté également par Jussieu dans le parc du château d'Ozoir-la -Ferrière.

dimanche 2 janvier 2011

Comment être la plus belle quand on se sent fatiguée ?


Vous sortez ce soir et après une journée épuisante, votre teint est gris et vos yeux cernés. Avant de vous pommader de fonds de teint et d’anti-cernes à l’efficacité douteuse, commencez par le commencement :un bon bain relaxant parfumé aux senteurs de l’été.

Faites bouillir un1/2l. d’eau dans laquelle vous ferez infuser pendant un quart d’heure :
5gr de feuilles de menthe poivrée,
5gr de fleurs de lavande,
5gr de fleurs de serpolet,
et 5gr de romarin fleuri.

Filtrez et versez dans l’eau du bain.

Deux cotons imbibés d’eau de bleuet sur les yeux, relaxez-vous, respirez lentement. N’hésitez pas à piquer un petit roupillon. Vous serez en retard ? Et alors ? Les belles se font attendre, c’est bien connu ! Et puis, vous avez la nuit devant vous.

Après ce moment de détente, les fards se poseront tous seuls et comme par magie, tiendront jusqu’au petit matin.