mardi 25 janvier 2011

Allez au coing...

Du coin sombre d'un grange, l'autre jour,
un parfum s'envolait... 
comme un parfum d'été au milieu de l'hiver. 
C'était dans un panier, quelques coings oubliés....
Pâte de coing, compote, confiture ou gelée,
Toujours le coing embaume.

Puisqu'il est encore temps,
 Plantez un cognassier dans un coin du verger.
Il fleurira en mai
Semblable à l'églantine.
Il lui faut du soleil et peu d'humidité
Pour qu'au prochain automne 
Ses branches recourbées 
Se baissent pour vous tendre
Leurs gros fruits veloutés.
P.


Afficher l'image en taille réelle


3 commentaires:

laurent a dit…

"Des arômes de coing" C'est un truc que je dis souvent associé à abricot, les vins blancs moelleux d'Anjou ont cette particularité...
(Je suis revenu hier du Maine et Loire et je n'ai rien rapporté à boire...Décidément)

almanachronique a dit…

Ben, vous avez bien un "Nicolas" près de chez vous???
J'ai un souvenir lointain d'un goûter dans les jardins de l'évêque de Tours (ma tante dominicaine était son économe)où l'on nous a offert un de ces vins blancs aussi moelleux que le cake qui l'accompagnait...
P.:))

beatrice De a dit…

As-tu déjà fait paraître les boutons ?
Je suis partie une semaine à Paris, je les ai peut-être manqué ? Sont-ils déjà dans les archives ?

Les boutons, les boutons, les boutons .... !!!

Sais-tu qu'en cliquant directement dans le mail pour atterrir sur un blog, on ne peux pas passer de message.