mercredi 30 décembre 2015

L'oreille du chat


"Les chats répondent à certaines notes. Pour nous, c'était le mi. Dès que je jouais le mi, hop! elle arrivait. Mais le piano était désaccordé, le mi n'en était plus un, plus de minette."
Muriel CERF

jeudi 24 décembre 2015

Trois anges sont venus ce soir - Marie-Michèle Desrosiers

Les fées de Noël


"Nuit de Noël sans lune
Donne une année de prunes."


On dit en Poitou que pendant la nuit de Noël, les fées jettent sur les pruniers les bourgeons à fruits.
Or, les nuits sans lune, elles doivent faire leur distribution à l'aveuglette et de peur de manquer les arbres, elles en sèment deux fois plus, car disent-elles :
"Il vaut mieux en mettre trop que pas assez"


mardi 22 décembre 2015

Le Mandravasarotra

As-tu idée, Belle Jardinière de la façon qu'avaient les dinosaures de soigner leurs rhumes, diarrhées, gingivites et autres désagréments?
Ces grosses bêtes disposaient déjà du mandravasarotra, un arbre aussi haut (5m) que son nom est long. Toujours vert, très aromatique, on ne le trouve plus qu'à Madagascar. Comme dans le cochon, dans cet arbre, tout est bon: les feuilles, l'écorce, les fruits et les racines aux vertus thérapeutiques incontestables.
Le mandravasarotra, ne se plaira pas dans ton si beau jardin et je ne te donnerai aucune recette quant à son utilisation. Tu pourras en revanche, trouver en pharmacie ou en herboristerie son huile essentielle dont quelques gouttes suffiront pour venir à bout de ces maux qui accablaient les dinosaures et qui n'ont pas péri avec eux.

dimanche 20 décembre 2015

Amendement.

A la Saint Thomas
Cuit ton pain, lave tes draps
Car dans trois jours Noël aura



Les rosiers aiment la terre argileuse. Pour faire plaisir aux plantes qui n'en raffolent pas, apporte à leurs massifs, Belle Jardinière, un peu de calcite.

vendredi 18 décembre 2015

L’argousier-


L’hiver est doux, mais les jours sont toujours aussi courts et le retour de cette lumière qui nous manque tant ne commencera que dans cinq jours et encore… seconde après seconde. En attendant, Belle Jardinière, il te faut des vitamines et les baies de l’argousier sont prêtes à t’en offrir.
L’argousier se plaît en bord de mer où ses buissons épineux aux feuilles argentées forment sur les dunes des maquis impénétrables. Des épines si féroces qu’elles découragent jusqu’aux chèvres.
Mais l’argousier est bon enfant : il accepte volontiers d’orner ton jardin de son beau feuillage et de ses petites baies orangés serrées au long de ses branches.
La sexualité de l’argousier pourrait Belle Jardinière te sembler choquante puisque chaque pied mâle a besoin de cinq pieds femelles. C’est que les fleurs de chaque buisson n’ont qu’un seul sexe et il faut cet équilibre pour assurer une bonne reproduction.
Les baies minuscules, les épines cruelles rendent la cueillette difficile… Il faut les mériter ces vitamines.

Si en hiver, tu adoptes l’argousier, sache Belle Jardinière qu’il pousse en hauteur comme en largeur, qu’il drageonne hardiment et que sa place est plutôt dans la haie qu’au milieu de jardin. Une haie qu’il ne faudra pas hésiter à tailler régulièrement pour la garder dans des proportions raisonnables.

mardi 15 décembre 2015

Fleurs en bois


Pluie d’orage dans les Avents
Empêche l’hiver
De venir en son temps.





Afficher l'image en taille réelle
As-tu bien songé Glaneuse, à engranger soigneusement tes récoltes des mois précédents ?
As-tu fait sécher, mis en bocaux, en boîtes, en flacons les fleurs, les fruits, les champignons dont tu avais des surplus ?
Tu as bien fait car la glane de Décembre est maigre ; sur le plan alimentaire tout au moins. Tu trouveras néanmoins abondance de branchages décoratifs pour égayer ton foyer d’hiver. Je ne vais pas te parler du gui et du houx que tu connais bien sûr. Mais pense aux boules légères de la Symphorine blanche qu’on prendrait pour de petites meringues sauvages. Tu la marieras aux rubis vénéneux de la viorne aubier, aux bonnets d’évêque pourpre du fusain : tu leur ajoutera les boules noires du lierre entremêlés de ronces sanglantes.
Tu es pratique, glaneuse, tu veux une cueillette utile ? va couper des rameaux de bouleau qui font si tu as des chevaux d’excellents balais d’écurie. Mais le bouleau ne se limite pas à ses balais : ramasse aussi son écorce qui sera un allume-feu parfumé au cuir de Russie. Sa sève également est odorante ; en infusion, elle guérit les dartres et les éruptions cutanées.
Et puis le sureau est là (et bien là, même). N’hésitez pas à lui rabattre le caquet et de ses tiges, faites des armes qui amuseront toute la famille.
Prenez une tige bien droite et pas trop jeune, videz la de sa moelle que vous garderez pour en faire des boulettes. Une tige de noisetier garnie de coton pour faire piston et voilà une pétoire et ses munitions.
Pour une sarbacane, prenez là plus longue et plus mince et chargez là des fruits du sureau. Un arc fixé au bout du canon la transforme en arbalète.
Mais si vous préférez la musique à la guerre, c’est avec ces mêmes tiges qu’on fabrique des pipeaux mirlitons…

samedi 12 décembre 2015

Mon beau sapin!

Voici le temps où comme chaque année se pose le problème du sapin. Le mot problème devrait se terrer dans sa niche en temps de fête où le sapin de devrait représenter que joie, chants et cadeaux. Mais tout change en ces temps incertains et le sapin pose problème.
Quiconque a lu Andersen se refuse à devenir complice de la mort scintillante de milliers de pauvres petits Nordman ambitieux qui ont rêvé d'un soir de gloire. Prendre l'arbre avec ses racines pour le planter ensuite est un solution à court terme: vers la troisième année, vous réalisez que votre jardin prend l'aspect d'une forêt vosgienne et que pas grand chose ne pousse sous les conifères.
Le sapin synthétique injurie la planète quoique... celui que j'ai acheté il y a vingt ans et qui est toujours fringant doit avoir amorti sa taxe carbone... Seulement, il ne sent rien et je n'ai jamais trouvé de bougie parfumée à la senteur de pin... J'allais donc le tirer de sa caisse quand mon attention a été attirée par les "thuyas du voisin"... Cette maudite haie jamais élaguée qui fait de l'ombre aux rosiers, dont les racines s'étalent dans le passage et au voisinage de laquelle on ne peut rien planter... Des thuyas dont les branches dépassent largement les frontières de leur territoire.....
Mais... le thuya est un conifère qui, cette année, grâce à une coupe judicieuse va servir à autre chose qu'à me pourrir le vie....
Et voici donc un arbre de Noël parfaitement écologique:

mercredi 9 décembre 2015

Encore une potion magique...

Soleil qui rit à la Sainte-Eulalie
Promet du cidre à la folie.

Le réchauffement climatique est certes préoccupant mais ce dicton indique que soleil et temps doux au début de décembre; ça peut arriver. Et en pour, on aura du cidre! Tout ne va donc pas si mal.
Profitons-en pour nous concocter un élixir réconfortant en prévision de temps moins cléments.
De quel électeur allemand cette boisson porte-elle le nom? On ne sait pas.
Or donc, pour préparer cet "Elixir de l'Electeur" il nous faut 1/2 l. d'alcool à 90° (ah oui, c'est du sérieux), dans lequel vous mettrez la moitié d'une orange fraîche (encore un peu verte si possible). Vous allez ajouter 5gr de zeste d'orange et autant de zeste de citron, 25g d'eau de fleur d'oranger, 2g de cannelle et 1g de clou de girofle.  Vous terminez avec 400gr de sucre dissous dans un verre d'eau. 
Et vous laissez macérer "longuement" dit le grimoire. Aussi donnons-nous rendez-vous dans "un certain temps" pour trinquer ensemble à la santé de l'Electeur.

dimanche 6 décembre 2015

Si le nom de Damas n’évoquait que des fleurs, sans doute le monde irait mieux. C’est de là que nous sont venues les roses et aussi la gracile nigelle aux yeux bleus.
Tu la cherches dans tes massifs Belle Jardinière, mais tu ne vois en ces premiers jours de décembre que d’étranges petits ballons.  Les intempéries es feront éclater ; les minuscules graines noires dont ils sont gonflés vont se semer toutes seules et si tu es attentive,  tu pourras voir au printemps de frêles pousses dentées se montrer.
N’hésite pas , la nigelle est généreuse, à prélever quelques ballons pour alléger tes bouquets secs. Ils ne sont pas aussi fragiles qu’ils paraissent et peuvent se conserver indéfiniment. Ce qui est superflu car la nigelle est bonne fille : elle pousse vite et donnera des fleurs dès le début de l’été.

Toutefois, il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas en Syrie. Un froid de printemps trop intense peut être fatal aux jeunes pousses. Par précaution, Jardinière, garde quelques graines à semer quand les gelées ne seront plus que souvenir.

jeudi 3 décembre 2015

Affectueuses pensées de...


La pensée.

Les fleurs en leur langage disent d’elle qu’elle est affectueuse. Aussi pense à elle Belle Jardinière, qui affectionnera ton jardin de période froide.
Elle, c’est la pensée : une bisannuelle qui s’accommode de l’hiver et de ses gelées. Elle sera une des rares à colorer tes potées pendant la saison grise. Tu lui donneras pour compagnes les tulipes, les jacinthes, les crocus et toutes les bulbeuses en fait.
Pour un temps dédaignée en raison de ses tons violacés qui convenaient trop bien aux funérailles, elle nous revient vêtue d’une infinie variété de couleurs chaudes .
Pose Jardinière, ses grandes  fleurs  au pied des arbustes de printemps ; elles n’y souffriront pas de l’humidité et les branches encore dépourvues de feuilles laisseront passer toute la lumière dont elles ont besoin.
La pensée se sème en ligne et à l’ombre en juillet-août ; un mois plus tard, elle se repiquera en pépinière à 10/15 cm d’intervalle ; elle sera prête à mettre en place en octobre. Là , elle fleurira jusqu’au mois de juin ; alors tu la verras s’étioler et monter en graine. Il sera temps de la remplacer par des fleurs de saison…

Et pendant que j’y pense n’oublie pas , Belle Jardinière d’avoir une affectueuse pensée pour  sa cousine, la gracile viola cornuta qui , plus petite fleurira tout l’été et qui, vivace , reviendra d’une année sur l’autre…

mardi 1 décembre 2015

Bientôt l'hiver...

Si à la Saint Eloi
Tu brûles ton bois,
Tu auras froid pendant trois mois