samedi 12 décembre 2015

Mon beau sapin!

Voici le temps où comme chaque année se pose le problème du sapin. Le mot problème devrait se terrer dans sa niche en temps de fête où le sapin de devrait représenter que joie, chants et cadeaux. Mais tout change en ces temps incertains et le sapin pose problème.
Quiconque a lu Andersen se refuse à devenir complice de la mort scintillante de milliers de pauvres petits Nordman ambitieux qui ont rêvé d'un soir de gloire. Prendre l'arbre avec ses racines pour le planter ensuite est un solution à court terme: vers la troisième année, vous réalisez que votre jardin prend l'aspect d'une forêt vosgienne et que pas grand chose ne pousse sous les conifères.
Le sapin synthétique injurie la planète quoique... celui que j'ai acheté il y a vingt ans et qui est toujours fringant doit avoir amorti sa taxe carbone... Seulement, il ne sent rien et je n'ai jamais trouvé de bougie parfumée à la senteur de pin... J'allais donc le tirer de sa caisse quand mon attention a été attirée par les "thuyas du voisin"... Cette maudite haie jamais élaguée qui fait de l'ombre aux rosiers, dont les racines s'étalent dans le passage et au voisinage de laquelle on ne peut rien planter... Des thuyas dont les branches dépassent largement les frontières de leur territoire.....
Mais... le thuya est un conifère qui, cette année, grâce à une coupe judicieuse va servir à autre chose qu'à me pourrir le vie....
Et voici donc un arbre de Noël parfaitement écologique:

Aucun commentaire: