lundi 6 janvier 2014

La pétasite officinale ou grand pas d'âne

Parce que ses larges feuilles ont plus ou moins la forme d'un chapeau, on lui dit aussi Chapelière ou bien encore Chapeau du Diable.
Il aime les sols riches, humides et ombragés et se plaît au bord des ruisseaux de l'est de la France.
Il commence par montrer ses fleurs qui vont du rose pâle presque blanc au pourpre, puis développe des feuilles veloutées, molles et d'un vert grisé qui peuvent atteindre près de 1m de large.;elles disparaissent à l'automne. Sous terre subsistera le puissant rhizome qui fait du pétasite un couvre-sol parfois envahisssant.
Le pétasite traite les rhinites allergiques, le rhume des foins et les migraines; on utilise ses feuilles en cataplasme pour cicatriser plaies et brûlures.
Plantez-le au bord d'un étang et, s'il est dit officinal, contentez -vous de connaître ses propriétés car il est toxique et a déjà été accusé de provoquer des lésions hépatiques irréparables. 

Aucun commentaire: