mardi 7 janvier 2014

La grenade

Une ville d'Espagne lui doit son nom. Originaire des bords de la mer Caspienne et des monts d'Afghanistan, le grenadier est un grand voyageur: on a retrouvé de ses graines dans des tombeaux égyptiens datant de 2500 ans avant J.C.
Décoratif autant qu'utile, on aime ses fruits en forme de grosse pomme portant couronne, à la peau épaisse et dure, le plus souvent rouges et parfois verts.  Des fruits acides à l'état sauvage, aussi les grenadiers ont-ils  ont été longuement sélectionnées avant de produire des fruits aussi beaux que bons qu'ils donnent en abondance dans les pays proches de la Méditerranée. Plus au nord, sur les balcons et les terrasses, on devra se contenter de leurs côté décoratif, et les traiter comme on fait des orangers en les rentrant l'hiver dans une serre maintenue hors gel. Il existe pourtant une variété nommée Legrellei qui s'accommode des jardins parisiens pour peu que l'on protège sa souche en hiver et qu'on lui offre une terre bien drainée et enrichie de fumier décomposé.
Avec des branches un peu épineuses et une écorce couleur de cendre, certains arbustes peuvent s'élever jusqu'à 6m de haut. En automne, vous verrez les feuilles de votre grenadier virer au jaune vif avant de disparaître. De juin à septembre; il va vous  gratifier de superbes fleurs qui vont du rouge à l'orange avant de produire ses fruits juteux aux graines charnues et sucrées. C'est un fruit d'automne qui fait merveille dans les salades. Si la récolte est abondante, essayez de faire de la grenadine.
Vous pourrez multiplier votre grenadier tant par boutures que par semis, mais le semis ne vous donnera que des porte-greffes. 

2 commentaires:

laurent a dit…

Justement l'autre jour Veronica parlait de ce fruit.
Mais je ne l'ai pas encore goûté.

Veronica B a dit…

Oui, j'en avais un très beau en Haut, je n'en ai plus, mais je conserve sa mémoire, si belle, il m'a donné de belles fleurs oranges ! de beaux fruits mûrs selon les années ...