mercredi 18 septembre 2013

Colchique dans les prés...

Quand on entend la chanson, le pus beau de l'été est passé...
Pour que la colchique fleurisse à l'automne, vous aurez en juillet planté ses gros oignons qui peuvent s'épanouir à sec dans la panier si vous avez trop tardé.
Bordez vos massifs de ses fleurs roses et tubulaires, à la silhouette effilée et à la gorge blanche. Attention! cet automne, de la colchique vous ne verrez que la fleur et, me direz-vous, c'est le plus important. Gardez soigneusement son feuillage qui ne se montrera qu'au printemps: c'est lui qui nourrit le bulbe afin qu'il refleurisse à l'automne.
Vous planterez la colchique le nez en l'air pour que la fleur sorte bien droite, à 20 cm en terre, soit plus profond que tulipes et jonquilles.
C'est fait? Vous n'avez plus qu'à attendre septembre et les premières fraîcheurs. 
Soyez vigilants et prévenez les enfants: la colchique au teint si doux est une redoutable empoisonneuse. Les feuilles heureusement en sont amères assez pour décourager toute gourmandise aventureuse.
Et puis, à votre place - bien que j'en suis certaine vous ne suciez plus votre pouce- je mettrais des gants pour manipuler les oignons. A défaut, n'omettez pas de vous laves soigneusement les mains en rentrant du jardin.

Aucun commentaire: