vendredi 28 février 2014

Premiers travaux

"A la Saint-Benjamin
Le mauvais temps voit sa fin"

Si ce n'est pas tout à fait vrai, jardinez à l'intérieur: c'est le moment d'alléger les plantes d'appartement en les séparant de leurs jeunes pousses que vous pourrez repiquer dans un bon terreau spécial "plantes d'intérieur".
Mais s'il fait beau, alors allez bichonner vos plate-bandes: tassez la terre que le gel a soulevé au pied des plantes et profitez-en pour répandre de la cendre que les limaces ont en horreur.
Si vous commencez à semer, mélangez les petites graines à du sable fin pour mieux les répartir.
Et songez aussi à planter des bulbes en commençant par les cyclamen et les bégonias (à l'intérieur). Et puis au fil du mois et dans l'ordre, installez renoncules, arums, montbrétias. Ensuite, pensez aux glaïeuls et si vous n'aimez pas le côté tranchée des baïonnettes, faites une petite fosse dans laquelle vous logerez plusieurs bulbes qui ainsi fleuriront en gerbes.
Vous finirez par les dahlias qu'en principe on met en terre quand le lilas est défleuri.


Alleluia

jeudi 27 février 2014

La Vie des Champs

"Observez l'amandier en pleine floraison et courbant vers la terre ses rameaux odorants. S'il abonde en fleurs, c'est pour les blés un heureux présage, et de grandes chaleurs amèneront de riches moissons. Mais, si l'arbre n'étale qu'un épais feuillage, le fléau battra vainement une paille stérile. On aide beaucoup à la fécondité du sol en brisant les glèbes avec la herse et en y traînant la claie d'osier.
La blonde Cérès sourit à ce travail du haut des cieux. Elle aime aussi qu'on rompe en sens inverse les mottes soulevées en accusant le sillon, qu'on tourmente la herse sans relâche, et qu'on lui commande en maître."

VIRGILE - Géorgiques

Vocalise ( Rachmaninov) : Natalie Dessay.

mercredi 26 février 2014

Terre Sacrée



"Je tiens à ce que tous sachent que je n'ai pas l'intention de vendre une seule parcelle de nos terres; je ne veux pas non plus que les Blancs coupent nos arbres le long des rivières; je tiens beaucoup aux chênes dont les fruits me plaisent tout spécialement. J'aime à observer les glands parce qu'ils endurent les tempêtes hivernales et la chaleur de l'été, et - comme nous-mêmes - semblent s'épanouir par elles."
TATANKA YOTANKA (Sitting Bull) , guerrier sioux.

Adagio for Strings (Samuel Barber)

mardi 25 février 2014

La Langue du Chat


"Je n'ai rien écrit sur les chats, mais j'en ai élevé un grand nombre et je crois les connaître assez bien. Je les aime beaucoup et je vous communiquerai mes petites observations sur ces animaux à qui je ne connais guère d'autre défaut qu'une excessive susceptibilité."
Prosper MERIMEE

Johann Sebastian BACH: Adagio, BWV 974

lundi 24 février 2014

L'épine-vinette

Elle a failli disparaître! 
Quand au XIX° siècle s'est répandue la rouille noire du blé, l'épine-vinette, accusée de développer certain champignon générateur de la maladie, a été condamnée à une destruction systématique.
On ne la trouve plus guère à l'état sauvage qu'en montagne mais les jardineries en proposent: c'est le berberis. 
Ses branches épineuses font merveille dans les haies et des ses fruits rouges acidulés, on peut avec de la patience (et du sucre) faire des confitures.
Son bois, jaune et dur a été utilisé en marqueterie et en teinturerie.

La femme du vent Anne Sylvestre

En direct du salon de l'agriculture....


HORTICULTEURS! VITICULTEURS! UNISSEZ-VOUS:

Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.


Anna Netrebko - Casta Diva (Norma by Vincenzo Bellini)

jeudi 20 février 2014

La Langue du Chat


"Les chats sont plus amusants que la moitié des personnes avec lesquelles ils sont contraints de vivre" 
Lady Sidney Morgan

La vie des champs

"Le laboureur est-il retenu par les pluies de l'hiver, il peut faire à loisir des ouvrages qu'il lui faudrait hâter pendant les beaux jours. Il remet sur l'enclume le soc émoussé de sa charrue; il creuse une nacelle; il marque ses troupeaux ou mesure ses grains.... C'est le moment de tresser des corbeilles avec de souples baguettes, de griller le grain au feu, ou de le broyer sous la meule." 

VIRGILE - Géorgiques

mercredi 19 février 2014

Y'a un truc...

Les insectes, lapins et autres rongeurs font souffrir vos arbres fruitiers. Pensez à badigeonner leurs troncs;
C'est le moment...

Le Badigeonneur

mardi 18 février 2014

La Langue du Chat

Le chat n'est pas traître, car jamais il n'accepte de se soumettre à quoi que ce soit, en dehors de ses propres penchants récréatifs. Le chat n'est pas hypocrite, il est réaliste.

H.P. LOVECRAFT

mardi 11 février 2014

Le mimosa

En Février le mimosa, met du soleil dans les bouquets.
Quelques boules dans l’eau du bain, c’est du parfum pour la journée ; pour la peau douce, dans l’huile d’olive, il faut le mettre à macérer.

Une branche ou deux sous l’oreiller et les rêves deviendront vrais.

jeudi 6 février 2014

Jardins de plume



Une glycine libre gagne la charmaie au-dessus d'un couloir en galerie forestière. Elle fleurit dans les hauteurs, occupe une canopée sous laquelle se développent les skimmias, les osmanthes et les houx. Le chemin étroit maintenu par l'émondage discret des seringas et d'une rose liane débouche sur la chambre de l'Ouest. Aux trois quarts formée d'arbustes persistans à l'aise dans le sol acide et frais de ce contrebas, elle marque la limite du jardin, le long du chemin "des mariages et des enterrements". En ce point précis se trouvait la barrière où Sylvain amenai t les vaches à paître. Les lysichitons du Kamtchatka remplacent les ronces dans le limon et la boue. Quelques clethras d'été et corylopsis d'hiver rompent l'ensemble d'azalées et rhododendrons capables d'exubérence entre mai et juin. Le tableau des couleurs varie chaque année. En cas de coïncidence de floraison entre Fannie à pompons roses et Beethoven d'un violet profond, généralement décalés dans le temps, les harmonies anglaises renforcées par Irène Koster et Cocktail s'accroissent jusqu'à concurrencer les chapeaux de la reine. La chambre de l'Ouest, la plus ancienne du jardin, est une concession faite à la tradition des jardins fleuris. Elle ouvre l'un de ses côtés sur le salon des berces.

Gilles CLEMENT - Le salon des berces

mercredi 5 février 2014

Le narcisse du poète

Narcisse se trouvait si beau, qu'amoureux de son image, il ne cessait de la contempler dans l'eau des fontaines, dans l'eau des rivières... Enfin le jour où il voulut un baiser de ce si séduisant reflet, il s'est tant penché sur l'onde qu'il s'y est noyé.
Cette poétique légende a laissé son nom à une fleur: le narcisse du poète (narcissus poéticus), dite encore jeannette ou porillon.
Toutefois, ce charmant poète est toxique et le bétail le sait bien qui le délaisse, dans les pâturages de montagne dont l'humidité lui convient.
Gardons-le pour nos jardins qu'il est un des premiers à faire sourire avant même que s'annonce le printemps.

mardi 4 février 2014

L'anémone sylvie

Sous un soleil revenu, une flaque de neige incongrue tapisse d'innocence une clairière. Pas si innocente en réalité: la délicate anémone sylvie dont pétales et feuilles frémissent sous la brise de mars est un redoutable toxique qui a souvent causé la mort des porcs  que jadis on menait à la glandée.

dimanche 2 février 2014

La Langue du Chat

"L'après-midi, étendu sur un lit, il ronronne les pattes en avant. Il est venu tôt ce matin et il va rester toute la journée parce qu'il a mené hier la grande vie. Le voici plus affectueux que de coutume: il est fatigué. Je l'aime: il abolit cette distance qui, à chaque réveil, renaît entre le monde et moi."

Jean GRENIER