mercredi 28 novembre 2012

mardi 27 novembre 2012

Nocturno - Chopin

Le désert à domicile

Prendre ses vacances en certains pays ces derniers temps s'avère un poil risqué....
Afficher l'image en taille réelleSi vous avez la nostalgie du soleil et du désert, adoptez chez vous des plantes grasses. Il en est de formes surprenantes , aux tons de jade ou de porcelaine;  elles possèdent leurs propres réserves d'eau et vous dispenseront de la corvée d'arrosage et de plus certaines ont des propriétés cicatrisantes qui soulageront brûlures et blessures légères.
Il leur faut comme au désert un air sec et chaud et du soleil, du soleil, du soleil. Ce sont elles qu'on peut laisser contre les vitres, endroit qui généralement ne convient guère à leurs soeurs tropicales.
Et voilà comment partir en vacances à pas cher et sans risques...





lundi 26 novembre 2012

Le poireau

Henri IV, qui n'était pas n'importe qui se comparait volontiers au poireau, ayant comme lui disait-il, la tête blanche et la queue verte. C'est dire si le poireau est un légume admirable et qui doit figurer en bonne place dans la poule au pot préconisée par le bon roi Henri.
Outre ses vertus diurétiques qui ne sont plus à prouver, le poireau est excellent en vinaigrette, en flamiche qui est la quiche des "gens du Nord" qui ne se nourrissent pas exclusivement de moules-frites. Un bouillon de légumes ne serait rien sans au moins deux poireaux et que dire de la merveilleuse et traditionnelle soupe poireau-pommes de terre?
Si votre souci est diététique, une papillote faite d'un filet de poisson sur un lit de poireaux vous régalera sans vous faire prendre un gramme.
Mais avant de vous en régaler, ce poireau, il faut le faire pousser.
En janvier-février (pensez-y, c'est pour bientôt.), semez en pépinière abritée le gros long d'été qui serait à récolter en juillet.
En mars, il faudra semer en pleine terre, espacé de 15cm, le géant précoce à récolter en août-septembre.
Plus tard,  il sera temps de semer le long de Mézières et de Gennevilliers que vous mettrez en place en juin à 25 cm d'intervalle; vous le ramasserez de novembre à décembre.
En mai, n'oubliez pas de semer le bleu de Solaize et de Carentan.
Ainsi vous assurerez pour toute l'année le joie de vos papilles et la santé de vos reins.

dimanche 25 novembre 2012

Confiture d'hiver


Les poires tombées se gardent mal;; on en ferait bien des confitures...
Seulement, la confiture de poires? c'est un peu fade, ne trouvez-vous pas?
Sauf si vous la "ravigotez" ainsi:

Il vous faut pour 500gr de fruits, pelés et coupés: 125gr de sucre cristallisé et une cuiller à soupe de vinaigre et du temps devant vous.
Parce que après avoir jeté poires, sucre et vinaigre dans la bassine et fait partir votre cuisson à feu vif, vous baisserez la flamme et laisserez mijoter pendant SIX HEURES.
Ensuite, laissez refroidir et mettez en pots.
Voilà! C'est tout... c'est long, mais c'est bon!
PP

samedi 24 novembre 2012

Y'a un truc

Pendant les Avents
Pluies et vents
Et froids cuisants.

Savez-vous que ... l'eau de cuisson des pommes de terre est un excellent désherbant.
A utiliser sur les allées de jardin pavées dans lesquels pissenlits, plantains et autres indésirables (à cet endroit..) s'incrustent.

dimanche 18 novembre 2012

La liberté des chats





La disparition des chats est un épreuve trop fréquente. Des chats pourtant stérilisés, tatoués, nourris, gâtés pourris, mais ils  sont comme ça: leur liberté prévaut sur leur confort et notre chagrin. Ce sont des êtres évanescents qui apparaissent et disparaissent tels le Chat du Cheschire. Une  "Sauvage" que Bounty, border collie de son état avait apprivoisée a disparu alors que j'étais en mission pour trois semaines à  Malte. Pendant mon absence, la chienne avait été mise en pension; la chatte s'est-elle sentie abandonné? je ne saurai jamais d'où elle venait et où elle est allée.
Un Fantômas, il y quelques années avait disparu pendant si longtemps que les loirs et les souris m'ont contrainte à lui trouver un suppléant, puis il est revenu pour quelques mois avant de s'évanouir définitivement. Il y a eu mon Mowgli adoré, disparu un jour d'ouverture de la chasse. J'ai tant pleuré qu'on m'a offert ma première chienne parce qu'un chien, ça se contrôle.
Et puis... et puis... les carnets de santé des chats disparus pourraient tapisser un mur.
Seule Jasmine a été sauvegardée, mais au prix de nuits entières passées dans le jardin à la rappeler pour l'empêcher de s'aventurer trop loin; mais Jasmine n'était  pas un "vrai" chat, elle était  persane aux 3/4, donc plus facile à canaliser. Maintenant qu'elle est partie pour toujours après dix-huit ans d'amour, je n'ai pas osé adopter le matou tigré bien félin et bien vadrouilleur , celui qu'entre tous je préfère tant je redoute l'avenir que les lieux lui réservent.

Alors Merlin, persan cent pour cent, partage depuis une semaine notre vie. Il a terrorisé les deux chiennes et fait la loi dans la maison; une nouvelle histoire commence
Ah, les chats... les seuls chagrins qu'ils nous causent sont dus au fait qu'ils vivent moins longtemps que nous.

samedi 17 novembre 2012

Glenn Gould-J.S. Bach-The Art of Fugue (HD)

La langue du Chat



Je ne crois pas que le chat soit indépendant de nature. Il s'adapte aux conditions d'existence. Ceux qui semblent le plus indépendants sont ceux dont on s'occupe le moins.

Juliette RAABE

vendredi 16 novembre 2012

Le romarin





« Rosée de la mer » : c’est le joli nom que depuis plus de mille ans, les anciens ont donné au romarin. Symbole tout à la fois d’amour et de mort, il était associé aux cérémonies  religieuses.
Il déployait alors comme de nos jours, son petit mètre cinquante sur les arides et rocailleuses garrigues surplombant la Méditerranée.
On a depuis sélectionné des variétés mieux adaptées aux climats plus rigoureux.  Arbuste à feuilles persistantes, il n’hésite pas à montrer ses grappes de fleurs d’un bleu pastel dès février, voire janvier si l’hiver est doux.
Jadis comme aujourd’hui on a reconnu son pouvoir diurétique, son action bienfaisante sur les fonctions du foie, et ses vertus anti-inflammatoires et antibactériennes. Il faut toutefois n’user qu’avec précautions de son huile essentielle.
Son parfum puissant fait merveille tant en parfumerie qu’en cuisine. Aimé des abeilles, elles en font un excellent miel.

mercredi 14 novembre 2012

Claude Nougaro - Toulouse (Live 2002)

Le Poupin....

Le poupin... kékséksa???

Eh bien voilà: il commence comme une gibelotte , avec un lapin.
Un lapin découpé en morceaux, que vous ferez revenir dans un peu d'huile.
Dès qu'il sera doré, vous ajouterez des lardons fumés, quelques oignons sauciers, du thym du laurier et deux clous de girofle.
Vous saupoudrez de farine et arrosez d'un bon vin blanc; dans mon pays natal on prend du "Gris de Toul".
Feu doux, vous couvrez et vous laissez mijoter...
Mais...mais... c'est une gibelotte de lapin que vous cuisinez-là, protestez-vous...
Oui, mais attendez la suite: nous avions bien l'intention de cuisiner un lapin et il était presque cuit, lorsque, c'était un dimanche, des hôtes de passage se sont annoncés; il fallait rallonger le lapin, mais chez le boucher ne restait qu'un demi lapin. Pour deux convives supplémentaires, c'était tout à fait convenable. Mais le temps de faire revenir ce demi lapin pour l'ajouter dans la marmite, des amis sont passé et le temps de prendre un kir, un vrai avec crème de cassis et bourgogne aligoté (ne gâchez jamais un bon cassis avec du champagne et encore moins l'inverse), on a entendu:"oh dis donc, ça sent bon! çà donne faim!"
Et là, l'incorrigible chroniqueuse qui parle d'abord et réfléchit après: "Mais restez donc! on rajoute des assiettes , c'est si simple!"
Mais il habite ici un être raisonnable, qui coince la chroniqueuse en cuisine et lui fait observer qu'on était déjà juste en lapin, qu'il n'y en a pas d'autre et que de toute façon, il ne serait pas cuit...
Certes!!!
Mais vous qui fréquentez ce blog savez qu'on me prend rarement au dépourvu.
    J'avais, de la veille , un poulet rôti auquel ne manquait qu'une aile et un morceau de blanc.
Flegmatique, la chroniqueuse a découpé le poulet , l'a ajouté à la marmite, a fait bouillir de l'eau dans laquelle elle a fait cuire les nouilles plates qui de temps immémorial accompagnent la gibelotte dans sa famille... Tiens au passage, un oubli, il faut dans la gibelotte quelques carottes et des champignons si possible pas de Paris, mais de saison; des trompettes des Maures ou des girolles par exemple...
Enfin, vous passez les nouilles, vous les arrosez d'eau froide pour éviter la colle et vous posez la passoire à la place du couvercle pour les garder chaudes. Cette passoire que vous allez soulever pour ajouter une giclée de crème.
On passe à table et on sert dans les gamelles (en hiver, le plat de faïence refroidit tout et maintenant les cocottes sont jolies). 
Tout le monde se régale, quand les commentaires arrivent: il est bon, ce lapin!-Mais non, c'est du poulet (et mon... euh, non..censure!), Mais non, c'est du lapin- T'as déja vu une aile de lapin? - Et la cuisse, c'est une cuisse de lapin, çà? -Mais enfin, c'est quoi cette bête???
Et votre chroniqueuse qui a réponse à tout, olympienne:
"Cette bête , eh bien... c'est du poupin!!"

mardi 13 novembre 2012

Brigitte Bardot - Moi je joue

Le séneçon

S'il n'était une friandise pour les lapins qui en raffolent, le séneçon ne servirait pas à grand chose.
Son nom déjà le décrit: une fleur pauvre, telle la chevelure décimée d'un vieillard, d'un jaune éteint comme celui de ces blonds qui ne veulent pas s'argenter.
Le séneçon friand d'azote et de minéraux s'empare de toute parcelle de jardin provisoirement délaissée. Il est ensuite bien difficile de l'inciter à laisser un peu de place aux cultures potagères. en effet, prolifique, il se reproduit jusqu'à trois fois par an, en dehors des gelées.

dimanche 11 novembre 2012

Le Gouet ou pied-de-veau

Vous aurez beau chercher au long des sentiers humides de l'automne, vous ne verrez rien! 
Il vous faudra attendre la fin de l'hiver pour voir apparaître les feuilles aux ocelles noires du gouet, dit encore pied-de-veau.
Autour d'une sorte de massette de velours brun dressée, le spadice qui porte les fleurs, un cornet translucide vous fera penser à une arum et vous aurez raison: le gouet est un arum; arum maculatum puisque ses feuilles sont tachées.
La massette qui porte les fleurs se transforme à l'automne en une grappe érigée de fruits vermeils.
Ils sont tentants, mais attention! extrêmement toxiques.

vendredi 9 novembre 2012

Infusion de saison

La verveine citronelle a été taillée, et comme je vous l'ai dit il y a peu, j'en ai gardé les feuilles.
Avec un morceau de l'indispensable gingembre, on en fait une infusion excellente.
Mais comme ici l'on tousse en duo et d'interminable façon, j'y ai, hier soir adjoint quelques feuilles de sauge et une branche de thym; le tout additionné d'un jus de citron et d'une cuiller de miel.
C'est ma foi délicieux sinon efficace... puisqu'on tousse toujours à faire pâlir si c'était possible, la Dame aux Camélias.

jeudi 8 novembre 2012

Blanche-Neige et les Sept Nains - La Tyrolienne des Nains

Apprivoiser une sauvage

Quel voyageur a rapporté dans ses bagages la persane tulipe sauvage?


C'est vers le XVI° siècle qu'elle a commencé à colorer nos jardins encore frileux, dont certainement ele a fini par s'échapper. Dans le sud de la France, il arrive qu'on la rencontre dans les vignes, les champs en jachère ou sur les rocailles des collines. 
Cette variété sauvageonne qui se reproduit si bien seule en multipliant ses bulbes, s'est effacée devant les somptueuses hybrides qu'ont obtenu au fil du temps les horticulteurs. Variétés qu'il faut pratiquement remplacer chaque année.
Et puisque le temps est venu d'installer des bulbes dans les pelouses et les massifs, avec les fringantes et échevelées parrots, les tendres angéliques et tant d'autres variétés entre lesquelles il est difficile de choisir, n'oubliez pas d'apprivoiser la petite sauvage qui, au long des années s'étalera en tapis sur les pelouses du printemps.

mercredi 7 novembre 2012

Le Chaland qui Passe - Lys Gauty

Les Eoliens...




Pour ces petits biscuits si légers qu'il ne faut pas les croquer dehors, de crainte que le vent d'automne ne les emporte, mélangez dans une jatte:

1L. de farine
1l. de levure
1l. de sucre
muscade râpée
1CC de cannelle
1CS levure
un peu de sel
5 jaunes d'oeuf
Quand le mélange est bien homogène , laissez reposer tandis que vous battrez les blancs en neige.
Vous avez bien entendu fait chauffer votre four. Quelle température? Ca dépend tellement du four que je vous conseille juste: très chaud.
Vos blancs sont battus? Ajoutez au mélange en soulevant la masse par en-dessous pour ne ^pas faire "tomber" les blancs.
Maintenant faites des petits tas sur une plaque beurrée ou mieux, garnie de papier sulfurisé.
Surveillez la cuisson qui n'est pas très longue; quand ils sont dorés, c'est bon!
Laissez vos petits éoliens tiédir dans le four, et... bande de "cheulards".... attendez un peu.... ne vous jetez pas dessus, ils sont meilleurs un peu rassis.
Seulement, çà, c'est dur à vérifier!

mardi 6 novembre 2012

Anti rhume

Crème de Thé

Pour votre rhume du mois prochain:

Faites une décoction de 250gr de thé vert dans un demi-litre d'eau bouillante, auquel vous ajouterez la même quantité de rhum  et autant de sirop de sucre cuit au "petit lissé".
Puis sortez vos "jolis flacons" ; versez-y votre préparation que vous laisserez exposée à la lumière du jour pendant un mois pour le moins.


lundi 5 novembre 2012

Vin d'orange


Il vous faut un joli bocal et un joli flacon.
Dans le joli bocal vous coupez en petits dés , quatre oranges et un citron entiers, écorce et tout.
Vous versez dessus une bouteille de bon vin rouge et vous laissez macérer dix jours. Chaque jour, n'oubliez pas d'agiter le bocal en tous sens. Il va sans dire que ce bocal, vous l'aurez bouché hermétiquement sans quoi... vous avez besoin d'un dessin?
Le 11° jour, ajoutes un verre d'alcool de fruits à 40°, 25 morceaux de sucre, 2 gousses de vanille fendues, 2 bâtons de cannelle et un clou de girofle. Rebouchez bien car pendant le mois de macération qui suit, il vous faudra encore agiter le bocal.
Le mois écoulé, vous vous demanderez: "C'est quoi ce bocal, au fait?"
Allez consulter votre agenda car, organisés comme j'imagine que vous l'êtes, vous y aurez noté qu'il est temps de filtrer votre mixture et de la mettre en bouteille dans le ou les jolis flacons, que vous reboucherez et déposerez dans un endroit frais.
Ah, n'oubliez pas l'étiquette! car pendant la semaine qui va s'écouler avant de goûter vous risquez d'oublier que c'est du VIN D' ORANGE que vous avez préparé.
Ajouter une image

dimanche 4 novembre 2012

Alleluiah!!!

Aujourd'hui est un grand jour: j'ai réussi à faire quelque chose de mangeable avec du tofu!
Il faut dire que j'y ai mis moins de tofu que d'autres ingrédients. 
Il a fallu mixer 2 petits pavés de tofu nature avec deux pommes de terre cuites et  2 tranches de pain mie trempé dans du lait de soja.
Puis j'ai parfumé le tout d'une gousse d'ail, une petite échalote, persil, ciboulette, coriandre, sel et poivre.
Ensuite, il faut pétrir des boulettes; on les roule dans de la chapelure, et on enfourne sur papier sulfurisé.
Le soir, avec une soupe de légumes, c'est bon et léger: pas un gramme de matière grasse.
On peut aussi changer les parfums; je vais essayer avec gingembre et muscade. Et je me demande ce que ça donnerait avec sucre, cannelle et raisins secs...
Je vous tiendrai au courant...
P