mardi 13 novembre 2012

Le séneçon

S'il n'était une friandise pour les lapins qui en raffolent, le séneçon ne servirait pas à grand chose.
Son nom déjà le décrit: une fleur pauvre, telle la chevelure décimée d'un vieillard, d'un jaune éteint comme celui de ces blonds qui ne veulent pas s'argenter.
Le séneçon friand d'azote et de minéraux s'empare de toute parcelle de jardin provisoirement délaissée. Il est ensuite bien difficile de l'inciter à laisser un peu de place aux cultures potagères. en effet, prolifique, il se reproduit jusqu'à trois fois par an, en dehors des gelées.

1 commentaire:

laurent a dit…

Le sénéçon, friandise pour les lapins. Bon à savoir.