mardi 13 mai 2014

La serpentaire rouge

Arum Draconculus pour les lettrés..... elle fait peur et pas seulement à nous autres humains: aux temps anciens, elle effrayait les dragons et sans doute est-ce la raison pour laquelle on n'en rencontre plus. Elle  terrifie encore les serpents dont elle passe pour guérir la morsure.
Ses fruits rouges sont toxiques, pourtant au I° siècle, le grec Dioscoride l'utilisait pour traiter pêle-mêle les polypes du nes, les spasmes, la toux, les fractures et la catarrhe. De nos jours elle ne sert plus qu'à orner nos jardins.
Pline l'Ancien nous rapporte que, semblable aux serpents, elle s'élève de terre au moment de leur première mue puis s'enfonce dans le sol avec eux pour l'hiver. Dès qu'elle a disparu, aucun reptile ne se montre plus. On peut d'ailleurs observer qu'elle commence à nous tirer sa grosse langue rouge du printemps au début de l'été et à se signaler par une odeur prononcée de charogne.
Si elle a vu le jour sur les bords de la Méditerranée, en Alabanie, en Crête, en Turquie, elle a émigré dans notre Midi en passant par l'Italie et la Corse, où on peut le rencontrer aussi bien dans les garrigues et les maquis qu'à l'ombre des feuillus.

Aucun commentaire: