dimanche 30 juin 2013

La confiture des Quatre fruits rouges.

A la Sainte Berthe
Se cueille l’avoine verte
Si elle n’est pleine que de lait
Il faut laisser mûrir le blé.


C’est une confiture rare, composée de cerises griottes, de fraises, de groseilles, et de framboises en parts égales.
Il faut que les quatre fruits puissent être récoltés en même temps, ce qui n’arrive pas chaque année.
Les groseilles sont en général de bonne composition, il y en toujours. Mais vous pouvez avoir raté la taille des framboisiers qui vexés, ne donneront pas. Les fraises sont convoitées par limaces et escargots qui arrivent toujours à leurs fins en dépit des filets et grillages protecteurs. Quand aux cerises… ah, les cerises !... entre les gelées tardives et les étourneaux voraces, il n’est pas rare qu’on doive s’en passer.
Ajoutez à cela les fantaisies climatiques qui incitent les quatre fruits à ne pas mûrir en même temps….
Vous me direz qu’en notre siècle technologique, tout jardinier possède un congélateur dans lequel il peut conserver les premiers arrivés en attendant la maturité des autres, mais… ce n’est pas pareil !
J’ai même connu de rusées ménagères qui cuisaient leur confiture fruit par fruit, pour les mélanger dans une cuisson finale. Tricheuses ! Pendant que vous y êtes, allez donc acheter vos quatre fruits rouges en grandes surfaces et… tiens, pourquoi pas ? la confiture toute faite dans les rayons !
Enfin, cette année, la chance vous a souri, vous avez vos quatre fruits mûrs à point, en même temps. Alors, c’est tout simple : vous les pesez épluchés et dénoyautés, vous ajoutez dans la bassine livre pour livre de sucre (roux si possible), quelques noyaux de cerises pour le parfum (et la fortune de votre dentiste) ; vous mélangez. Laissez reposer une nuit.
Le lendemain, cuisson rapide, car attention ! ces fruits, à l’exception des fraises, sont pleins de pectine, n’en faites pas de la pâte de fruits. C’est bon aussi, remarquez…
Ecumez au fur et à mesure et ne jetez pas l’écume. Tiède, sur du pain bis frais tartiné de beurre salé, c’est un goûter magique.
Un moyen simple de savoir si votre confiture est à point ; laissez-en tomber quelques gouttes sur une assiette. Si elles se figent sans couler, arrêtez le feu.
Remplissez les bocaux de confiture encore chaude ; rebouchez-les et laissez refroidir tête en bas.
Et voilà, le lendemain votre confiture rare est prête pour accompagner le petit déjeuner.
Mais, me direz-vous, pourquoi vous donner tout ce mal : cueillette longue, épluchage minutieux, cuisson, mise en bocal et … le plus fastidieux : le nettoyage des ustensiles et de la cuisine où tout colle, tout est devenu rouge et sucré ?
Oui, pourquoi toute cette peine alors qu’on trouve d’excellentes confitures toutes faites ???
C’est tout simple : par amour !
Amour du jardin qui vous a donné les fruits, amour aussi de ceux qui vont s’en régaler.
Oui, la confiture des quatre fruits rouges, c’est de l’amour en bocal.

Le lin-

« Chez les enfants, le tête est l’organe le plus constamment menacé.
Quand un enfant a la fièvre, la tête se prend généralement.
On reconnaît que la tête se prend, lorsque l’enfant a le regard lourd, c’est-à-dire quand il tourne péniblement l’œil, qu’il le fait avec effort…
… Quand l’enfant ne s’amuse de rien, s’irrite de tout et n’accepte aucune distraction….. alors si l’enfant a un an ou plus, faites-lui prendre un bain de pieds d’eau chaude et de savon…
… Si le bain de pieds ne soulage pas l’enfant, vous mettrez à chaque pied un cataplasme de farine de lin saupoudré de camphre, que vous laisserez une bonne demi-heure. »

Comtesse de SEGUR - La santé des Enfants.


   On sait qu’au néolithique, déjà les hommes tissaient le lin. Les draps, les torchons de nos grand-mères étaient de lin. On lui a depuis préféré le coton plus blanc, plus souple, plus léger et même des fibres synthétiques dont il vaut mieux ne rien dire.
Depuis quelques années, la mode nous a fait  désirer à nouveau le lin et l’on voit refleurir les champs d’un bleu de ciel qui étaient devenus plus rares. Till l’Espiègle s’il revenait, recommencerait à y envoyer baigner les bonnes gens de son village.
Depuis si longtemps domestiqué, le lin ne se rencontre plus à l’état sauvage. Aussi n’hésitons jamais comme le faisait sans doute la comtesse de Ségur  à lui consacrer un espace au jardin. Si vous n’avez pas de potager et moins encore un « carré de simples », le bleu lumineux et délicat du lin ne peut déparer vos massifs. Il se sème entre le 1° mars et le 15 avril selon les régions, fleurit à la mi-juin et se récolte aux alentours du 15 juillet.
Une des vertus du lin, avant qu’on ait parlé des autres qui sont nombreuses, sera de vous éviter de porter une montre : ses yeux bleus s’ouvrent généralement à l’heure du déjeuner. Et à part ça, le lin est par excellence une plante émolliente et adoucissante. Employé en bains, il soigne les affections de la peau et calme les démangeaisons. En lotion, il rend l’épiderme souple , doux et efface les rides.

Le cataplasme recommandé par la comtesse de Ségur est composé de farine de lin fraîche et conservée à l’abri de l’air ; pas trop longtemps cependant, car le produit s’abîme vite, et peut dans ce cas, faire plus de mal que de bien.

vendredi 28 juin 2013

Joe Cocker - With A Little Help From My Friends (From "Live in Berlin" DVD)

Le Tibouchina

Au Brésil, son pays natal, le tibouchina est un grand arbuste couvert des fleurs d'un bleu violacé intense.
Expatrié sous notre ciel souvent gris, il est de proportions plus modestes, mais tout aussi fleuri, tout aussi bleu, tout aussi intense et ses feuilles aussi soyeuses au toucher. 
Il se cultive à l'abri du gel, en serre froide l'hiver et pleine terre durant les beaux jours en climat doux. Cependant, comme le tibouchina ne rechigne pas à vivre en pot, pour lui éviter tout refroidissement malencontreux , choisissez lui plutôt un grand et beau conteneur que vous pourrez rentrer en hiver et dans lequel vous lui offrirez une terre légère et un peu acide.
Arrosez-le régulièrement , mais évitez du lui garder les pieds humides; tout comme nous, le tibouchina dans ce cas, s'enrhume. Ne l'arrosez que dans les périodes très sèches; le reste du temps, l'eau du ciel suffira à le désaltérer.
A la fin de l'hiver, vous pourrez le tailler pas trop sévèrement et en profiter pour tenter la bouture des rameaux coupés: choisissez une brindille munie de deux feuilles que vous ferez enraciner dans un bon terreau , au chaud et à l'abri du soleil.

jeudi 27 juin 2013

The Platters - Only You - HD (1955)

L'aubergine

Bien que ce début d'été, tel qu'il se présente, nous donne plutôt envie de soupe au chou ou de petit salé aux lentilles, ne retirons pas notre confiance au soleil et continuons à croire qu'il finira par faire rougir les tomates et reluire les aubergines. Car c'est de ratatouille dont nous devrions avoir envie en ce moment!
La tomate nous est venue d'Amérique tandis que l'aubergine est née en Afrique. C'est là-bas un arbuste que l'on cultive chez nous en plante annuelle. Cette belle dodue, si brillante que d'aucuns l'ont surnommée "Petit Soulier Verni", a besoin de chaleur et de lumière; aussi, dans notre bougon Thymerais, vaut-il mieux la cultiver sous abri et ne pas la planter avant mai-juin. Comparée à d'autres plantes potagères, l'aubergine demande peu d'arrosage. En revanche, méfiez-vous, comme la rose l'aubergine a des épines: ne l'approchez qu'avec prudence et une solide paire de gants.
Peu pressée, l'aubergine ne vous nourrira guère avant fin juillet, mais jusqu'à l'automne, ses plants généreux se couvriront de tant de fruits que de solides tuteurs deviendront vite indispansables.

mercredi 26 juin 2013

Paroles de fleurs

La Violette-


Soyez douces à celui qui vous offre un bouquet de violette: il n'ose avouer son amour. Depuis toujours emblème de pudeur et de modestie, la violette , chez les grecs et les Celtes accompagnait le cercueil de jeunes vierges.
Vulcain, quand il épousa Vénus n'était ni puceau ni innocent et pourtant, pour que la belle consente à le suivre dans ses forges souterraines, il se couronna de violettes. Enivrée de leur parfum, Vénus enfin céda à son boiteux époux.

Guy Béart - L'eau vive

mardi 25 juin 2013

Le gland de chêne-




S’il est une nourriture appréciée des sangliers et des porcs qu’autrefois on menait à la glandée, le gland de chêne peut être toxique pour l’homme. On en a fait du café jadis et aussi plus récemment en période de disette ; un café qu’on obtient en broyant le gland et en le torréfiant. Il vaut mieux dans ce cas utiliser les glands doux de chênes qui poussent principalement au Maghreb et en Espagne.
Or la Comtesse de Ségur, vivait dans l’Orne où ne pousse pas cette espèce de chênes recommandait d'en donner aux enfants "dérangés" . Ignorait-elle le risque qu’elle faisait courir à ses chers petits en leur proposant ce café ? On ne l’imagine pas.
Sans doute parlait-elle d’une boisson bien connue en son temps et qui fit la fortune de deux de ses contemporains.
Henri Lecoq, universitaire et botaniste, et Jean-Baptiste Bargoin, pharmacien, originaires de Clermont-Ferrand, faisaient commerce de thé et de préparations pharmaceutiques. Vers 1830, les deux associés eurent l’idée d’un breuvage composé de chicorée, de céréales et de glands de chêne doux marocain. D’un goût agréable, doté de vertus thérapeutiques certaines et peu coûteux, le café « Gland Doux » fut un concurrent sérieux du café bien oublié depuis la dernière guerre.



Stevie Wonder - You Are The Sunshine, Superstition (Live in London, 1995)

lundi 24 juin 2013

Les Ronces

On dit d'elles qu'elles indiquent les terres fertiles... Soit! Mais il ne faut pas exagérer... Or, les ronces exagèrent et certes certaines d'entre elles nous offrent des mûres délicieuses, et certes leur feuillage qui vire au rouge sombre après les gelées illumine un bouquet d'hiver, mais il y a des endroits et des moments où il faut les éradiquer et ce n'est guère facile....
J'ai lu dans un vieux grimoire, qu'en les coupant chaque année à la fin juin, au bout de trois ans, elles finissent par disparaître.
Donc, je vais tenter la chose. Faites-moi souvenir dans trois ans de vous dire si le conseil est bon.

Nana Mouskouri - La Belle est au Jardin d'Amour

dimanche 23 juin 2013

L'arbre qui vous fait signe

Le Pommier

Tout d'abord, un bon conseil pour ceux qui redoutent l'Enfer... et qui ne le redoute????
On fait de son mieux, mais c'est si compliqué de faire bien...aussi à toutes fins utiles, un jour d'orage,  buvez le jus d'une pomme et bravant la foudre et les éclairs, sortez pour enlacer le tronc du plus beau pommier de votre verger.
Si vous êtes nés entre le 23 décembre et le I° janvier ou entre le 25 juin et le 4 juillet, c'est le pommier, l'arbre d'amour, qui vous protège. Vos paroles sont justes et vous savez les utiliser pour apaiser les tensions. Vous savez marier raison et sentiments,  vous êtes tolérants et préférez la liberté à la sécurité. Les Celtes vous accordaient le parfait équilibre entre le corps et l'esprit.

Charles Aznavour - Non, je n'ai rien oublié (with lyrics)

samedi 22 juin 2013

La Vie des Champs

Après la pluie, on peut prévoir à des signes aussi certains le retour du soleil et des beaux jours.
Alors les étoiles ne semblent pas briller d'un pâle éclat, ni la lune emprunter sa lumière à l'astre du jour; on ne voit point de nuages courir dans les cieux comme des flocons de laine...
Mais les brouillards s'abaissent et s'étendent sur la plaine. C'est en vain qu'observant du haut d'un toit le coucher du soleil, le hibou fait entendre son triste chant du soir... Alors les corbeaux tirent de leur gosier trois ou quatre cris éclatants. Souvent même on les voit, transportés d'une joie extraordinaire, folâtrer dans les feuillages des arbres les plus élevés où ils ont établi leurs nids. Ils aiment après un orage à revoir leur jeune couvée et leur douce retraite.

G. F. Handel, Siroe HWV 24 la mia speranza

vendredi 21 juin 2013

A tout pêcheur , miséricorde....


Qui pêche en juin 
Pêche fretin.


Si vous voulez quand même aller somnoler au bord de l'eau en taquinant le goujon, procurez-vous un bon appât: la manne.
Il s'agit d'un nuage d'éphémères, qui tombent en juin et juillet sur les rivières.
Pour les récolter, tendez un drap blanc , le soir, au bord de l'eau. Allumez un lampe. Les insectes tomberont sur le linge qu'il suffit le lendemain de faire sécher rapidement au soleil.
Réduits en poudre, vous les conserverez en boîte dans un endroit sec.
Bonne pêche!

PP

"Nous n'irons plus au bois" - Les Quatre Barbus et Lucienne Vernay

jeudi 20 juin 2013

La Langue du Chat

.... Qui a pu t'apprendre à désoler un chat, à le réduire, - parfois, - au désespoir, en lui mettant le nez dans son ordure? En outre, cela suffit à le rendre sale, et tu l'empoisonnes, littéralement, par la bouche et les voies du nez. Quelle horreur. Et pour la bête, quel supplice. Cesse, et fais-lui donner une mort qui sera plus clémente qu'une vie pendant laquelle tu l'obliges, - puisqu'il ne peut pas comprendre les raisons de ta manière abominable- à redouter le moment où il a besoin de faire ses besoins, et à détraquer sa santé et sa raison.....

COLETTE - Lettres au Petit Corsaire - Flammarion - 1963






Les Roses de Picardie - Yves MONTAND

mercredi 19 juin 2013

Paroles de fleurs



Une nymphe dont on n'a pas retenu le nom s'éprit d'Hercule. Le héros ne songeant qu'aux exploits qu'il devait accomplir, n'avait pas de temps pour l'amour. Il repoussa la belle qui alla se noyer. Le brutal en fut ému et pour que le monde garde le souvenir de la désespérée, il donna à la fleur qui poussait dans l'étang où on la retrouva le nom de nymphéa qui, depuis, nous parle de froideur.

Le Pays du Sourire (intég. 70) Prendre le thé à deux

lundi 17 juin 2013

Le Paon


Qui naît à la Saint Basilide
Ne sera jamais invalide.

Le paon est originaire de l’Inde, où il symbolise le soleil. Les dieux Indiens le chevauchent ; ce que voyant, Héra la grecque n’hésita pas à en faire un oiseau de trait pour l’atteler à son char. Pour livrée, la déesse orna sa queue des cent yeux du géant Argos qui n’en avait plus besoin après qu’Hercule lui eût tranché la tête.
A Rome où Héra se nommait Junon, il était interdit sous peine de mort d’arracher les plumes de ces oiseaux sacrés. Il en est resté aux plumes du paon une fâcheuse réputations et les vantards qui veulent s’en parer feraient bien de faire attention : on dit qu’elles apportent le mauvais œil. Certains superstitieux chrétiens qui ne veulent rien connaître des légendes antiques affirment que ces ocelles seraient l’œil du diable, et, créent de nouvelles légendes , comme celle-ci qui vient de Bohème :

Dieu créa le paon si beau que les sept péchés capitaux en furent jaloux et se plaignirent au Créateur.
Dieu leur dit : Vous avez raison ! Vous êtes encore bien trop beaux !  Désormais, vous serez noirs comme la nuit qui vous cache.
 Et Dieu, ôta aux péchés leurs couleurs, toutes leurs couleurs, pour les poser sur la queue du paon.
C’est pourquoi les sept ténébreux suivent la queue du paon pour tenter de les récupérer et depuis, .quand un homme choisit les plumes du paon comme ornement, les péchés s’attachent à ses pas et le frappent de tous les malheurs qu’ils incarnent.

La reine Marie-Antoinette éduquée au Siècle desLumières ne croyait pas à de telles fariboles et n’hésitait pas à en porter. Sans risquer un destin aussi tragique que le sien, évitez d’en décorez pas votre intérieur,  vos bonnes se mettraient aussitôt à casser la vaisselle, vos sauces ne monteraient pas, votre mayonnaise tournerait et vous ne pourriez pas même tenter la crème Anglaise déjà si risquée quand tout va bien !
Les comédiens les évitent à la ville comme à la scène.
Si leur influence est maléfique au nord et  au sud-ouest d la France, les bergers d’Auvergne ou du Rouergue,- mais les bergers ne sont-ils pas réputés quelque peu sorciers ?- en ornent leurs chapeaux,  imitant en cela les Chinois chez qui la plume de paon était  une décoration plus ou moins prestigieuse selon le nombre d’yeux que comportait la plume.
Cette queue qui se renouvelle tous les ans fait du paon un symbole d’immortalité. Elle lui sert aussi à signifier son ardeur amoureuse, mais – et ceci donne à penser !- l’importance qu’il y attache alourdit sa démarche et l’empêche de voler haut.
C’est avant l’orage, que tous les sens en émoi, le paon crie « Léon ! »et fait la roue.
Un doute cependant : sait-on si ce sont des paons femelles qui crient « Léon ! » et dans ce cas qui les mâles appellent-ils ?
.

Y'a un truc

Ce n'est pas la première fois qu'il est question ici du marc de café. On ne diras jamais tous ses usages.
Riche en phosphates, c'est une bonne couverture pour les plantes d'appartement.
Au jardin, en période de semis, si vous le mêlez aux graines, il activera la germination et protégera efficacement contre les insectes...

dimanche 16 juin 2013

Le Millepertuis.

C'est l'herbe au nom magique, celle qui ne se cueille qu'une seule fois dans l'année entre l'angélus de midi du 23 juin et celui du lendemain 24.
Sorcières, prenez votre serpe d'or et à minuit précises, après vous être roulées  nues dans la prairie où vous l'aurez trouvée, cueillez l'herbe miraculeuse dont vous ferez filtres magiques et potions guérisseuses.
Le millepertuis, l"Herbe de la Saint-Jean" par excellence saura vous faire gagner à tous les jeux, vous transportera sans tarder au lieu de votre désir, vous rendra invisible, vous montrera les trésors cachés, vous dévoilera passé présent et futur, chassera les démons et préservera de toutes les maladies.

vendredi 14 juin 2013

L'ail prend la grosse tête.

Une belle jardinière, tout comme un bon jardinier ne prend jamais "la grosse tête". Le jardin rend modeste.
Il en va tout autrement pour l'ail dont on doit impérativement faire grossir le bulbe. A cette fin, sauf en cas de grave sécheresse, modérez les arrosages; vous pouvez même si l'hiver et le printemps ont été humides, les supprimer..
La fleur de l'ail est belle, gardez-en quelques unes pour joindre aux roses en bouquets, mais pour assurer votre récolte, tordez et nouez les tiges pour vous assurer de belles grosses têtes d'ail.

Mickey Mouse - Mickey's Garden - 1935

jeudi 13 juin 2013

Paroles de Fleurs



La renoncule, indépendamment de ce que suggère sa rime, symbolise les dangers imprévisibles; on regarde la fleur si belle sans songer un instant que son suc est toxique.




Le réséda tout au contraire possède un parfum que ne laisse pas augurer la modestie de sa fleur; il dit à qui vous aimez que ses qualités valent mieux que sa beauté.





Le rhododendron qui annonce le printemps est un premier aveu d'amour.


La primevère qui l'accompagne incarne la jeunesse.














Quant au romarin tant aimé des abeilles qu'elles évitent les jardins où il ne fleurit pas , il dit "votre présence me rend la joie".

Stevie Wonder - I Just Called To Say I Love You (Live in London, 1995)

mercredi 12 juin 2013

Le saviez-vous?

Parce que moi, je ne le savais pas et je suis bien contente de l'avoir appris. Pour une bonne nouvelle, c'est une bonne nouvelle!
-Quoi donc?
-Les fraises...
-Oui, les fraises et alors?
-C'est une chance, elle donnent bien cette année!
-Oui, mais bon... en quoi est-ce si étonnant?
-Mais c'est toute cette humidité qui persiste...
-Quel rapport avec les fraises?
-Eh bien, c'est que toute cette humidité, c'est pas trop bon pour les rhumatismes.
-Ah! je comprends! pour ramasser les fraises, il faut se baisser ...
-Oui, bien entendu, mais ce n'est pas çà!
-Qu'est-ce donc, alors?
-Eh bien , c'est que les fraises sont pleines d'acide salicylique...
-Et donc?
-C'est génial en cas de rhumatismes et comme cette année les fraisiers donnent bien, on va pouvoir faire une cure de fraises et adieu les rhumatismes!
-Ah! vous m'en direz tant!