vendredi 11 mars 2016

Résultat de recherche d'images pour "Benoîte"Un rayon de soleil te pousse Belle Jardinière à nettoyer tes massifs. Tu penses tout comme moi qu'il n'y a pas de mauvaise herbe, mais il y en a tout de même qui en prennent un peu trop à leur aise. Ôte-les bien entendu de la place où elles n'ont rien à faire mais avant de les éliminer pourquoi ne pas tenter de les rendre utiles?
Ainsi la benoîte; c'est un mars qu'on peut-utiliser ses racines et que ses feuilles encore tendres ne demandent qu'à donner à tes salades un délicieux parfum de girofle.
C'est Pline l'ancien qui le premier la mentionne et la très sage et savante Hildegarde de Bingen lui donne son nom en l'honneur de Benoît de Nurcie qui se fête le 21 mars. Excellent moyen de se souvenir que c'est vers cette date qu'il faut la ramasser...et du coup, la sagesse populaire en fait l'herbe de Saint-Benoît. Vers le XVI° siècle la médecine "savante" tente de la discréditer en faisant courir une légende prétendant que la benoîte parfois, ensorcelle qui la possède. En vain; tout jardinier qui la voit pousser, la ramasse et l'utilise. Et il a bien raison puisque de nos jours les phytothérapeutes la réhabilitent.
Que faire donc Belle Jardinière de ce panier de benoîtes dont tu viens de débarrasser tes rosiers et tes jeunes pousses de pivoines?
Presse entre tes doigts les racines et hume le parfum de girofle qu'elles aussi dégagent au bout d'un moment. Ce sont elles que tu utiliseras en liqueur digestive. Ces racines, tu vas la faire sécher dans un endroit sombre et sec; alors tu en feras bouillir 30gr dans un litre d'eau. Laisse réduire de moitié, filtre et ajoute 100gr d'alcool à 80° et 200gr de sirop d'angélique.

Pour plus d'infos , consulter le Livre des Bonnes Herbes de Pierre Lieutaghi.


Aucun commentaire: