vendredi 18 mars 2016

La vie des champs

Si votre herse ne tourmente pas constamment le terre, si un bruyant épouvantail n'écarte pas les oiseaux, si votre faux n'élague pas un épais feuillage, si enfin vous ne demandez pas la pluie au ciel, c'est en vain, hélas! que vous contemplerez les riches moissons d'autrui; vous serez réduit, pour assouvir votre faim, à secouer les chênes des forêts...
Si vous observez la marche rapide du soleil et les phases de la lune, jamais vous ne vous tromperez. Quand la lune commence à réparer sa lumière, si son pâle croissant se perd dans un ciel obscur, de grandes pluies menacent les laboureurs... Si le quatrième jour (c'est le présage le plus certain), son arc est pur et nettement dessiné dans le ciel, ce jour entier, et tous les jours suivants, jusque à la fin du mois, se passeront sans pluie et sans vent...
VIRGILE - Géorgiques

Aucun commentaire: