mercredi 9 septembre 2015

Le bonsaï

Jusqu'à ce qu'un ami dont la plupart du temps j'apprécie les opinions me fasse part de son goût pour le bonsaï, je regardais d'un oeil circonspect ce que je trouvais une façon étrange de torturer et nanifier les arbres.
Mais puisqu'il aime ça après tout, je lui ai envoyé des rejets d'un lilas qui a tendance à coloniser l'espace. Ils se sont m'a-t-il informé bien adaptés à leur vie en appartement. 
Or depuis, j'ai réfléchi; chaque fois qu'il me faut éliminer une jeune pousse qui ne demande qu'à vivre, j'en ai du regret. Pourtant, mon jardin ne peut devenir un bosquet; les autres plantes demandent aussi à vivre. 
La solution, est évidente: faire de ces jeunes pousses des bonsaï. Ainsi j'ai déjà mis en pot, une aubépine, un sureau, deux chênes. Et le manuel dont je dispose m'informe que le crassula que je possède peut aussi devenir bonsaï d'intérieur, de même que la bougainvillée qui prend trop de place dans la véranda et me griffe à chaque passage.


Et il me semble bien qu'un citronnier et un oranger qui vivent en pot l'été dehors et rentrés l'hiver sont en quelque sorte des bonsaï... un peu grands sans doute, mais qui s'accommodent de leur sort puisque l'oranger n'a pas hésité à nous donner cette année quatre oranges. Petites certes, mais sucrées et sans le moindre pépin!

Aucun commentaire: