mardi 2 septembre 2014

Idées...

On ne traverse pas la France en largeur pour admirer des jardins sans rapporter quelques idées.

Aux Jardins Nomades de la Saline d'Arc et Senans, elles étaient innombrables ces idées, beaucoup difficiles à appliquer sous nos climats ou dans le peu d'espace dont nous disposons ou encore en raison de la difficulté de réalisation avec nos seuls petits bras. Nous ne disposons pas, du moins pour la plupart d'entre nous d'un bataillon de jardiniers armés d'outils performants pour modifier le paysage à notre goût. 

Admirons donc la Forêt Tropicale, la Volière Végétale, le jardin des bords du Nil  et j'en passe pour nous centrer sur le plus utile: le potager. Ce potager qu'on conçoit la plupart du temps selon le carré: le carré de choux, de persil ou ne navets; ou le rang: de poireaux, de carottes, de radis. Bien tenu, ce jardin géométrique peut ne pas manquer d'attraits. Et la Saline en montrait un bel exemple avec ses allées, ses bordures de buis et de tuiles.
Mais il est d'autres figures géométriques que je laisse à votre imagination, pour vous montrer celle qui a frappé la mienne: Le cercle.
Dans un cercle, on peut comme ici disposer les parcelles en triangles qui, la pointe vers le centre, vont former des rayons et vous aurez ainsi accès à chaque plante sans avoir à mettre le pied dans la plate-bande. Ce qui vaut pour les légumes vaut aussi pour les fleurs: les plus hautes au centre entourant un arbuste par exemple,  et les rampantes vers le bord...Mais j'imagine, j'imagine ...
Il est une autre disposition circulaire: les gradins: imaginez vous aussi, vos légumes, vos fleurs le regard tourné vers le centre: un cirque, une arène et vous tel Mr Loyal menant le spectacle...
Et puis, il n'est pas de jardins sans clôtures, sans palissades... et depuis des années nous nous échinons à tresser des branches pour rivaliser avec les beaux jardins monastiques. Il est une méthode plus simple et qui n'est pas sans charme: un entrelac plus lâcha autour de beaux piquets de bois




Il peut vous arriver aussi, jardiniers et jardinières mes frères et mes soeurs de trouver que la terre et basse, ou bien encore de désirer un rhododendron en terrain calcaire ou il n'a que faire... Pourquoi ne pas recycler ces caisses qui encombrent vos resserres en jardinières?
 Les idées ne manquaient pas pour utiliser bottes à la retraite, arrosoirs percés, ces vieux amis dont la mise à la poubelle vous briserait le coeur... Voyez comme ils savent se rendre utiles quand on leur trouve un emploi qui leur convienne ... Démarche qui
d'ailleurs n'est pas valable qu'au jardin....

Aucun commentaire: