mercredi 4 février 2015

L'aulne

"Wer reitet so spät durch Nacht und Wind?
Es ist der Vater mit seinem Kind.
Er hat denn Knaben wohl in dem Arm,
Er fasst ihn sicher, er hält ihn warm.

Mein Sohn; was birgst so bang dein gesicht?
Siehst Vater, du den Erlkönig nicht!
Den Erlekönig mit Kron und Schweit!....

Ce terrible Erlkönig, le Roi des Aulnes que chante Dietrich Fischer Diskau sur une mélodie de Schubert, est un personnage maléfique qui hante les forêts d'Allemagne. Et le père aura beau galoper, le Roi des Aulnes emportera l'enfant.
Ses sujets, qu'on rencontre souvent dans les bois humides, sur les berges des rivières ou près des sources, sont de taille moyenne.
Ils hermaphrodites et on peut voir au printemps, sur le même arbre, pendre les chatons mâles près de ronds et dodus chatons femelles qui deviendront cônes ligneux et porteurs de graines, parfois jusqu'au printemps suivant.
Son bois ,rouge quand il est frais, blanchit en séchant. Imputrescible, on en faisait naguère des caisses et des sabots

Aucun commentaire: