mercredi 5 novembre 2014

Le froid sévit les trois quarts de l'année, si le vent souffle à la Toussaint sonnée.

 
Glaneuse, écoute la complainte de la gracieuse et légère églantine. Cesse de nommer gratte-cul son rubicond enfant… il est utile à bien d’autres choses qu’à faire des blagues de potache.
Rouge vermillon, le cynorrodhon ainsi nommé en raison de de sa supposée efficacité contre la rage, illumine en ce moment les ronciers. L'excellent poil à gratter qu'on en tire, lui a valu ce nom plus simple de gratte-cul. Depuis le XVII° siècle, on sait aussi (si l'on est patient), en faire des confitures.
C'est à l'automne, donc en ce moment que se récolte le fruit de l'églantier, très riche en vitamine C.
Choisi glaneuse, des baies très mûres; ôte les graines et le duvet; va faire un tour pour te calmer les nerfs, puis coupe-les en petits morceaux que tu arroseras d'un bon vin rouge. Couvre et laisse macérer 24 heures dans un endroit frais.
Le lendemain, tu reprendras le mélange et tu le pileras au mortier; puis il te faudra passer la pulpe au tamis pour éliminer les écorces. Ensuite tu compteras livre pour livre de sucre avec lequel tu prépareras un sirop dans lequel tu feras cuire la pulpe à tout petit feu pour ne pas "tuer" la vitamine C.
Remplis alors de jolis pots que tu fermeras immédiatement pour éviter de futures moisissures.
Tu auras là, à étaler sur des crêpes ou des tartines, un excellent remède contre toutes sortes de variétés de grippes.


1 commentaire:

LOU a dit…

Tu en as déjà fait ?