mercredi 30 octobre 2013

C'est pas original mais c'est de circonstance...




LA SOUPE AU POTIRON-


Vous avez évidé citrouilles et potirons ; j’espère bien que vous n’avez pas jeté la pulpe ! Sinon, vous ne goûterez pas cette réconfortante soupe d’automne.
Cette pulpe coupée en morceau, jetez-la dans un bouillon frémissant ; ajoutez des châtaignes, un oignon que vous aurez piqué de trois ou quatre clous de girofle, un sérieux morceau de gingembre émincé, une gousse d’ail – il en faut pendant les nuits de novembre où les vampires circulent-  Ne ménagez pas cannelle et muscade. Un peu de fleur de sel sera bienvenu ; le poivre n’est pas utile, puisque le gingembre assure le piquant.
Laissez frémir ; quand le parfum a envahi toute la maison, c’est cuit. On général, on sait que c’est cuit quand ça sent bon et ceci est valable pour à peu près toutes les recettes.
Et puisque c’est cuit, vous moulinez le tout en ajoutant deux bonnes cuillers de crème fraîche ou deux petits suisses.
Avec un peu d’adresse, vous aurez transformé une citrouille en soupière. Il ne reste plus qu’à tendre vos bols (avez-vous remarqué comme la soupe est meilleure dans un bol ?), vous armer d’une cuiller et vous installer confortablement pour écouter la très étrange histoire de Jack à la lanterne.
Si chez vous personne ne la connaît, allez faire un tour sur Rv contes.


1 commentaire:

Enitram a dit…

Une soupe de saison, c'est sûr !!!
Je vais essayer ta recette la prochaine fois que je trouve une citrouille !!
Bonne journée !