vendredi 5 mars 2010

LE FIGUIER

S’il gèle aux 40 Martyrs,
Il gèlera encore 40 nuits.

 Entre les rosettes des pissenlits (pendant qu’elles sont encore tendres, mangez les feuilles en salade ; pour les racines, vous verrez plus tard),  anémones, pervenches,  primevères, violettes, pensées, giroflée et  pâquerettes montrent leurs petits museaux tendrement colorés.
On peut aussi voir de la nielle : en ramasser des pieds le premier dimanche de carême porte bonheur et chasse le diable.

Si vous êtes en climat serein ou si vous disposez dans votre jardin d’un coin bien abrité,  plantez cet arbre consacré au dieu Mars : il préserve de la foudre.
Si vous avez déjà subi le feu du ciel, creusez à l’endroit de l’impact,  un trou entouré d’une margelle et plantez-y le figuier. La foudre ne reviendra jamais.

Le 1° mars, en souvenir d’anciennes dévotions à Cérès, vous allumerez des feux et ferez courir vos enfants dans les champs, outre la tranquillité que vous procurera cette coutume, qui les occupe, les réchauffe, les fatigue et leur assure une nuit calme, elle vous garantira des terres productives. Du même coup vos jardins seront débarrassés du bois mort provenant des tailles de l’hiver et dont vous ne saviez que faire.
Entre le 4 et le 7, évitez de faire des semis.
Le 10 du mois, pour avoir de beaux fruits, ne pas hésiter à cracher sur les arbres. Si ce n’est pas efficace, c’est au moins simple et peu coûteux.

Le 19 mars, à la saint Joseph, il est temps de semer les choux cabus.  Un petit Jésus pourra en sortir.
Taupes et mulots sont les ennemis du jardinier. Si vous avez le cœur trop tendre pour les exterminer, gens de l’Yonne, de l’Aube et de la Marne, essayez cette conjuration :
« Sortez, sortez d’ici mulots, ou je vais vous brûler les crocs ! » 
Normands, prononcez plutôt : « Taupes et mulots sors de men clos ou j’te casse les os »







1 commentaire:

CLAIRE descamps a dit…

ah j'adore ce genre de chronique!
j'avais un figuier... helas l'hiver a été trop rude