lundi 29 février 2016

Il est temps de…

Sois prudente Belle Jardinière ; certes le soleil de mars te fait des sourires, certes les jours allongent autant que les premières pousses de l’envahissant gratteron  qu’il faut réguler. Oui le printemps approche mais mars a toujours les pieds en hiver et les Anciens en leur sagesse nous avertissent que :
« Soit au début , soit à la fin,
Mars montrera  son venin. »
Le Bon Jardinier lui, finira de bêcher ou de monter ses buttes. Il épandra du compost et ainsi, sans redouter le gel qui ne les affecte guère, il pourra semer en pleine terre la laitue à couper et la « Reine de Mai », les carottes, les oignons, le persil, les poireaux.
Il plantera pommes de terre échalotes et asperges, vérifiera l’état du carré de fines herbes et remplacera celles qui ont mal supporté l’hiver. Puis il ira se réchauffer sous la serre où il pourra semer aubergines, céleris, poivrons et tomates.
A toi maintenant  Belle Jardinière de faire le tour de tes massifs où tu pourras biner ou diviser les vivaces. La glycine et la bignone ont  lancé de longs rameaux qu’il te faudra discipliner ; les arbustes à floraison estivale en ont fait autant ; taille, taille, ils ne fleuriront que mieux. Installe dans les places libres des bulbes de lis, renoncules ou anémones et ne néglige pas de passer en revue les tubercules des dahlias, divise ceux que les souris n’ont pas dévorés et feuillette les catalogues pour remplacer les disparus.
Tous ces menus travaux t’auront menée vers la fin du mois. Si tu vis bien au sud de la Loire, tu pourras sans danger ôter les vêtements chauds des palmiers, des oliviers, des lauriers.
Jardinière citadine songe à ton balcon fleuri : rempote les plantes les plus grosses, nettoie celles qui ont hiverné et passe en revue les géraniums dont certains peut-être seront à renouveler.


vendredi 26 février 2016

Le rosier...

Pas celui de Mme Husson mais le tien, Belle Jardinière...
Mars approche et comme le dit la Sagesse Populaire qui a souvent raison:

Taille tôt, taille tard, mais taille en mars!


En dehors des périodes de gelées bien entendu puisque nous sommes encore en hiver. Ce qui ne nous empêche pas de penser à l'été et aux roses; celles dont nous feront des bouquets, celles qui seront la joie de nos massifs.
Et pour les obtenir, ces roses de fête, c'est maintenant qu'il faut tailler avant que la sève ne remonte.
Tailler et aussi palisser les tiges des grimpants à l'horizontale en formant un coude. La tige grandira moins vite et les roses n'en seront que plus belles.
Que ta main Jardinière , soit légère aux rosiers anciens ou botaniques et veille à leur donner une forme proche de leur vraie nature.
Tu auras bien entendu pris soin de nettoyer et désinfecter ton sécateur, opération que tu renouvelleras entre chaque rosier afin d'éviter de propager des maladies encore sournoisement tapies dans les branches et qui ne se démaqueront que trop tard en tachant les feuilles.

lundi 22 février 2016

Oignon ou ognon?

Avec ou sans I, qu'il soit Extra hâtif de Barletta ou Best of Whites, blanc comme neige et en compagnie de laitues et poireaux, il tient vaillamment tête au froid. D'ailleurs la sagesse populaire dit que:" Oignons seront gros, s'il neige sur leur dos".
Le robuste oignon des Cévennes, bien que de couleur supporte également l'hiver.. Parfumez-en sans compter les salades puisque mars arrive et avec lui le temps de semer l'oignon de toutes couleurs.
Et n'oubliez pas que si la mouche le pique, elle se sauvera devant une pulvérisation de purin d'ail ou de tanaisie.

jeudi 18 février 2016

Tomates

On est encore loin du jour où l'on va mordre dans une tomate juteuse et fruitée et ce n'est pas ce qui est vendu sous ce nom dans le commerce qui va satisfaire cette envie. Boycottons les fruits hors saison et contentons nous de ce que nous avons conservé. 
"Il va revenir le temps des tomates "(air connu) et pour qu'il revienne à temps on peu commencer à les semer là où la température se maintient entre 18 et 20°. Préférez celles dont vous ne trouverez pas les plants en jardinerie. Kokopelli propose des variétés anciennes, botaniques et qui ne sont pas bêtement rouges ,telles que  Watermelon beef qui est rose, Black ethiopian toute noire, Douce Picardie blanche ou encore Tasy evergreen qui reste verte même quand elle est mûre.
Et ce n'est pas tout : le catalogue offre pas loin de 300 variétés alors amusez-vous avant de vous régaler et soutenez l'action de kokopelli pour le maintien de la diversi
té végétale.

lundi 15 février 2016

C'est trop chou!

Quand le jardin d'hiver se désole, va visiter Belle Jardinière le potager du  Bon Jardinier. Tu y verras ses carrés colorés de bleu et de violet par les choux "milan": le Roi de l'hiver ou le violet de Vérone aux feuilles frisées et givrées par le froid. Accepte en attendant les fleurs, l'offrande d'un beau chou pour ta soupe.
Tu t'alarmes jardinière en voyant le jardinier semer l'Express et le Nantais hâtif! Il est trop tôt pour le cabus. Le Bon Jardinier n'est pas téméraire: il a choisi le coin le mieux exposé de son potager pour tenter un semis précoce.

samedi 13 février 2016

Pelouse...

Le temps est moche, le jardin est moche et la pelouse... enfin l'espace en herbe que des puristes ne nommeraient pas ainsi... est moche aussi...
Il y a de la mousse par endroits, qu'on n'ôtera pas puisque rien d'autre ne pousse dans ces places et qui a dit que la mousse était moche? Au moins elle est verte elle! plus que les sentiers boueux tracés par les galopades des chiennes...
Voyons le bon côté des choses: cette gadoue c'est le bistrot casse-croûte des merles et des pics... Les vers de terre imprudents qui s'approchent trop de la surface en font les frais...Et puis, pissenlits, boutons d'or, violettes , perce-neige et crocus occupent l'espace et en quoi sont-ils moins jolis que le ray-grass? Ils passeront sous la tondeuse quand ils auront fini de fleurir et ce n'est pas pour tout de suite.
Et à propos de tonte... pas trop tôt, pas trop court pour ne pas abîmer tout le vivant qui se niche là-dedans!

mercredi 10 février 2016

Belles et bonnes

Le temps... finalement pas si étonnant puisque nous sommes au milieu de l'hiver, même si le merle chante au matin, même si le soleil entre deux bourrasques nous fait un clin d'oeil... Le temps dans son ensemble, Belle Jardinière t'éloigne de ton jardin.
Aussi va donc au coin du feu et, calée entre les coussins et rêve entre les pages des catalogues. Rêve de cette promesse des graines ensachées et, n'oublie pas que les capitules du souci, les fleurs et les feuilles de la capucine, les pétales des primevères et de la bourrache, les fleurs de tournesol au goût d'artichaut égayeront le potager autant que les salades... pense aussi aux pétales de la pensée.
Mais pas de précipitation! poursuis ton rêve jusqu'à la fin d'avril quand viendra le temps des semis.

samedi 6 février 2016

Il est temps de...

Puisqu'il fait doux et entre deux averses, on peut commencer à planter les lis, renoncules et anémones qui prendront le relais des printanières en attendant capucines, oeillets d'Inde, pieds d'alouette. que vous aurez semé sous abri.
Il va falloir aussi inspecter les tubercules des dahlias qui hivernent à la cave. Soyez sans pitié pour ceux qui ont mauvaise mine; remplacez-les par de nouvelles variétés.
Tulipes et jacinthes ont certainement besoin d'un peu d'aide; posez du compost et du terreau entre les pousses.
Si le temps doux persiste, avancez la taille de mars des rosiers.
Et comme le printemps n'est pas pour tout de suite, consolez-vous des jours tristes en rêvant sur les pages des catalogues; on y trouve des variétés ignorées de la jardinerie locale. Pour vous récompenser d'avoir soigneusement nettoyé et affûté vos outils, passez commande.

mercredi 3 février 2016

La mandarine

Comme sa cousine Clémentine, la mandarine est plus facile à éplucher que l'orange, plus sucrée que le pamplemousse  ce qui n'est pas la moindre de ses qualités fort nombreuses.
Elle n'est arrivée de Chine qu'au XIX° siècle et depuis on la cultive dans tout le bassin méditerranéen.
Crue et nature, ne tardez pas à vous en régaler car elle ne se conserve pas plus d'une semaine  à température ambiante et sachez qu'elle goûte peu le réfrigérateur.
Plutôt que de  laisser s'abîmer une ou deux mandarines  qui restent dans le panier, tentez ce délicieux gâteau
En plus des deux mandarines qui fourniront quartier et zeste, il vous faudra:
Il vous faudra 150 gr de biscuits secs du genre "petit beurre", 
50 gr de beurre fondu,
400 gr de fromage frais à tartiner, 
100gr de mascarpone
65gr de sucre et 2 oeufs.

Vous allez tout d'abord emballer les biscuits dans un torchon et pensant à vos pires ennemis les frapper sur la table ou toute surface dure; vous les achèverez et les broyant au rouleau à pâtisserie.
Enfin, toute sérénité retrouvée, vous prendrez le moule à Charlotte tapissé de papier sulfurisé. Vous y tasserez les biscuits en poudre que vous ferez sécher 5mn au four à 180°.
Puis, vous mélangez fromage et mascarpone, vous y incorporez les oeufs et le sucre ainsi que le zeste de mandarine. Vous mélangez bien; vous versez sur le fond de biscuits et vous enfournez 30 à 40 mn toujours à 180°.
Vous laissez refroidir 24h au réfrigérateur. 
Avant de servir, vous décorez avec les quartiers de mandarine
.