mardi 9 juin 2015

La sariette

Les anciens la réduisaient en poudre et l'utilisaient à la place de poivre d'où son surnom de poivrette. C'est un petit buisson aux feuilles odorantes; un parfum sans pareil pour accommoder les grillades et les plats à base de tomates. Je vous parle là de la sarriette qui aide à digérer plats mijotés et féculents.
Il en existe deux variétés: l'estivale et la montagnarde.

La sarriette d'été se sème au printemps et donne pendant toute la belle saison. 
La sarriette de montagne au parfum plus piquant reste en place plusieurs années. Elle résiste au froid et se récolte de l'automne à la fin de l'hiver et se consomme aussi bien fraîche que sèche. Elle est même dans ce cas, encore plus piquante. 

Elle ne craint pas la sécheresse et se plaît en plein soleil. 
Pas d'entretien; coupez-là court après la floraison et c'est tout!

Aucun commentaire: