dimanche 2 novembre 2014

A la Saint-Hubert, les oies sauvages fuient l'hiver..

Voici venir le temps des rhumes et des excellentes potions qui en viennent à bout... pas trop vite car le mal et bénin et le remède agréable.
Pêcheurs et chasseurs, peuplades qui ne rechignent pas à s'exposer aux intempéries et à leurs inconvénients se soignaient ainsi.
Ils préparaient (et tu vas, Belle Jardinière en faire autant) un sirop composé de 1kg de sucre pour un demi litre de lait. Ils ajoutaient - car ils n'étaient plus des bébés- à ce sirop bouillant 2l. de bonne eau de vie de fruit, deux citrons en fines rondelles, puis ils broyaient au mortier 50 amandes amères, 10 clous de girofle, 5gr de safran et autant de vanille.
Ensuite, ils bouchaient hermétiquement et laissaient passer six semaines sans omettre d'agiter de temps en temps le bocal.
Il était temps alors, de filtrer, de mettre en bocal et d'aller se mouiller les pieds afin d'avoir une bonne raison de se soigner..

Aucun commentaire: