dimanche 6 juillet 2014

Tandis que se repose le bulbe de l'amaryllis qui a colorié ton hiver, adopte Belle Jardinière son cousin, le crinum qui fleurira tout l'été en pot ou en massif. Il fait partie des 130 espèces bulbeuses qui peuplent les jardins d'Afrique du sud.
Le crinum et l'amaryllis sont proches cousins et on pourrait les confondre si le crinum ne prenait soin de montrer ensemble ses feuilles et ses fleurs, ce que ne fait pas l'amryllis.
Le bulbe du crinum en forme de bouteille peut atteindre 20cm de diamètre et produit une rosette de feuilles lancéolées et il arrive que la hampe florale soit latérale; ses corolles en étoile forment une ombelle en été.
Le plus cultivé est le Crinum powelli, blanc dont les tiges rigides peuvent atteindre 1m,50 et portent chacune douze à quinze fleurs en forme de trompettes de 10cm de diamètre. Chaque plante porte de deux à trois hampes florales si tu l'exposes en plein soleil et si tu réduis son épais feuillage.
Jardinière du sus de la Loire, tente d'acclimater le Crinum amoenum, qui vient de l'Himalaya; plus court , 80cm environ, ses tiges portent jusqu'à quinze fleurs en étoile, blanches à revers pourpre ,mais attention! Il est gélif et doit être rentré en hiver.
Le Crinum est de toute façon frileux; il faut lui choisir un endroit abrité et planter le bulbe à 15cm de profondeur de façon à voir affleurer le collet du bulbe. Espace chaque plan de 40cm au soleil et en sol bien drainé. Arrosage régulier, engrais une fois le mois..
On rabat les feuilles après les premières gelées, puis on protège les bulbes par une couche de paille ou de feuilles mortes. Le crinum cultivé en pot doit être rentré pendant l'hiver. Il se multiplie par demis ou par division des souches.

Aucun commentaire: