mercredi 7 mai 2014

Le jardin des Phéaciens

"... Hors de la cour et près de la porte est un grand verger de quatre arpents; une enceinte l'enclos en long et en large. Là poussent de grands arbres florissants, poiriers, grenadiers, pommiers aux fruits éclatants, figuiers domestiques et luxuriants oliviers. Jamais leurs fruits ne meurent ni ne manquent, hiver ni été; ils donnent toute l'année. toujours le souffle du Zéphyr fait pousser les unes, mûrir les autres; sans répit mûrissent la poire après la poire, la pomme après la pomme, le raisin après le raisin, la figue après la figue. plus loin est planté le fertile vignoble; dans une pièce chaude, en terrain plat, le raisin sèche au soleil;dans l'autre, des vendangeurs cueillent le raisin et d'autres le foulent. En avant, des ceps dont les uns perdent leurs fleurs, tandis que sur les autres les grappes commencent à rougir. Plus loin, contre leur dernier rang, des plates-bandes portent des légumes variés, verts toute l'année. Dans le potager coulent deux sources: l'une s'épand dans tout le jardin; l'autre envoie ses eaux sous le seuil de la cour vers la haute maison; c'est là que les gens de la ville viennent chercher l'eau. tels étaient les dons magnifiques des dieux dans le manoir d'Alcinoos....

Odyssée; chant VII

Aucun commentaire: