mardi 5 février 2013

Le mouron rouge

Est-il ici, serait-il là?
Les Français tremblent dès qu'il bouge.
Satan lui-même le créa,
L'insaisissable Mouron Rouge.

Cet aristocrate anglais qui semble toujours mal réveillé, le distrait Sir Percy Blakeney, dissimule sous des allures paresseuses le redoutable Mouron Rouge qui nargue la police et les armées de la Révolution Française pour sauver de la guillotine les aristocrates pourchassés et ce, tout au long des neuf romans dont nous gratifia , au début du XX° siècle la baronne Orczy.
Tel celui qui prit son nom, le frêle et gracieux mouron rouge sous un aspect innocent, .est capable d'envahir nos potagers et de ses graines toxiques , faire mourir les oiseaux.
Le mouron rouge n'a qu'une utilité: si vous observez ses fleurs rouges, elles sauront en se fermant, vous annoncer le mauvais temps.

4 commentaires:

Veronica B a dit…

Pourquoi fais-tu dans le "toxique" en ce moment ? tu veux nous empoisonner ? ah !!!!!!!!!! je sors !

almanachronique a dit…

Les "Toxiques" sont aussi des plantes... et puis...il est mieux de savoir qu'elles le sont, n'est-ce pas?

Veronica B a dit…

Mais oui tu nous apprends à les éviter ou à savoir les manipuler !

almanachronique a dit…

Pourquoi les éviter? Certaines sont superbes; quant à les manipuler... vaut mieux pas..
Juste regarder
Sauf l'ambroisie ... celle-là, mieux vaut passer au large; elle est décrite dans "Simples sauvages"