mercredi 15 août 2012

Les tomates

C'est fou ce qu'on peut faire avec: du coulis, de la soupe, les farcir...
Mais le meilleur est encore le plus simple: une bonne tomate à la croque au sel, ou en salade avec un oignon rouge, du basilic, quelques grains de fleur de sel, un filet d'huile d'olive et quelques gouttes de vinaigre balsamique et surtout... pas trop de tout ça pour ne pas perdre le goût de la tomate.
Ah, et puis: coupées par le milieu, un peu d'ail, de sel et de basilic et quelques minutes au four sur un lit de grains de riz...
Voilà, et ne dites pas que c'est long de faire de la bonne cuisine!
P.

COUPS DE SOLEIL


De la pluie en août,
N’en faut pas du tout.





On vous l’avait bien dit ! mais vous n’écoutez pas… vous avez fait la sieste dehors, en plein soleil, et… il a frappé !!
Et vous avez mal, et vous vous grattez parce qu’en août, il n’y a pas que le soleil ; il y a les insectes aussi, dont les redoutables et horribles trombydions… les « aoûtats ». Et c’est dimanche, et la pharmacie est fermée…. Pas de panique ! Il y a chez vous j’en suis certaine, une foule de remèdes auxquels vous ne pensez pas.
Tout d’abord un bain, d’eau tiède ; vous y ajouterez la valeur de deux tasses de flocons d’avoine, enfermés dans une chaussette en nylon que vous agiterez dans l’eau. L’avoine est un parfait adoucissant.
Vous n’en avez pas ? Vous avez bien alors du bicarbonate de soude ; ajoutez-en 250gr dans la baignoire…
Vous n’avez ni l’un ni l’autre ??? et pas de baignoire non plus ??? C’est parfait ! Soucieux d’économiser l’eau vous l’avez remplacée par une douche. Soyez-en félicité et oubliez avoine et bicarbonate, car vous avez au potager, je n’en doute pas, des choux bien ronds et pommés. Prélevez les grandes feuilles extérieures, lavez-les et appliquez–les sur les parties sensibles ; un bandage les maintiendra le temps nécessaire.
La pulpe de potiron, de même que la pomme de terre crue et râpée enveloppées dans une compresse de gaze, soulagent et favorisent la cicatrisation des brûlures et petites plaies de toutes natures.
Pour votre joli minois, hélas rouge et bouffi, vous avez le chois entre des sachets de thé bien froids posés sur les paupières, un yaourt, des tranches de concombre ou un linge doux imprégné de vinaigre étalés pendant 15mn sur le visage ; rincez bien, et l’enflure aura disparu. Et surtout … ne recommencez pas !



mardi 14 août 2012

dimanche 12 août 2012

Y'a un truc

Vous avez rapporté de vos vacances, un peu de soleil en bouteille.
Largement dispensé en salade ou sur des pâtes fraîches, l'odorante huile d'olive n'est plus qu'un souvenir. Il reste le si joli flacon qui ne demande qu'à servir encore, mais comment le purger de toute trace de gras?
Commencez par vous faire un bon café, puis versez le marc chaud dans la bouteille; agitez de façon à ce que le café parcoure bien les parois; videz, rincez.
Si vous avez gardé le bouchon, voilà le "joli flacon" qui contiendra vos futures potions magiques. Si le bouchon est perdu, voilà un soliflor.

samedi 11 août 2012

Fière de ses longs jours au zéphir inconstant
L'Amarante a livré son panache éclatant.

Ainsi le poète a chanté cette fleur symbole d'immortalité, dont les Anciens ornaient les abords des tombeaux. Quand au dahlia, sa beauté lui a valu de passer du statut de plante potagère cultivée pour ses tubercules comestibles, a celui d'ornement de nos jardins de fin d'été. Ce qui prouve une fois de plus que les jardiniers sont avant-tout des poètes et des artistes.
PP