mercredi 17 juin 2015

L'alliaire


 « Je ne veux voir qu’une tête ! » 
Une tête d’ail ! celle,  couronnée de menues fleurettes blanches que dresse l’ Alliaire officinale, autrement nommées « Herbe à l’ail » en haut de sa raide tiges haute d’environ 50cm. Curieusement, début avril, apparaissent toutes de hauteurs égales, les colonies de cette plante dont le nom décrit si bien le parfum.  Sur les talus, en lisière de forêt, le long des routes de campagne, droites comme des soldats à la parade, les hampes aux feuilles triangulaires et crantées d’un vert tendre se dressent et disparaissent en juin, sans crier gare, comme elles étaient venues.
L’Alliaire est en principe un bisanuelle qui souvent se comporte en vivace quand le terrain lui plaît. Elle s’installera volontiers dans votre verger, sous le couvert des arbres fruitiers, ou le long d’un ruisseau.
L’Alliaire est antiputride, détersive, anti-scorbutique et expectorante.
Elle a d’ailleurs le bon goût de pousser au moment où Servais, Mamers et Pancrace, accompagnés de la terrible « Lune Rousse », nous font prendre le printemps pour l’hiver.
Quelques feuilles fraîches (la plante séchée perd ses vertus), en infusion calmeront une toux intempestive.
Les graines s’utilisent comme celles de la moutarde et se marient bien avec les viandes. Les fleurs ainsi que les jeunes feuilles décorent et parfument les salades. Elles sont également excellentes sur du pain frais beurré.
Outre ces nombreuses vertus, souvenez-vous que l’alliaire tout comme l’ail, éloigne de votre foyer les vampires…

Vinaigre aillé-
Il vous faut une poignée de feuilles que vous hacherez grossièrement. Mettez-les dans un flacon de verre que vous remplirez d’un bon vinaigre de vin.
Exposez le mélange au soleil, sur le rebord d’une fenêtre par exemple, pendant 2 à 3 semaines. Donnes chaque jour un quart de tour, puis filtrez et versez dans de petits flacons que vous fermerez hermétiquement.
Et souvenez-vous que:
Il n'y a pas de mauvaises herbes; seulement des plantes dont on ignore l'utilité.



Aucun commentaire: