mardi 16 septembre 2014

Le freûmgy...

Le plateau de fromage est devenu une assiette de petits bouts informes dont plus personne ne veut sauf bien entendu les chiennes.
Donc, y'a plus de fromage et il est trop tard pour aller en chercher. Fouillons dans notre mémoire Lorraine et campagnarde. Depuis des siècles que les voisins de l'est culbutent nos frontières en dévorant au passage tout ce qui est comestible en ne laissant que des rogatons on a appris à de débrouiller et à ne rien laisser perdre. On ne donnait pas les petits bouts de fromage aux chiens; on les mettait dans un pot en terre et quand le pot était plein, on écrasait les fromages toutes variétés mélangées avec un peu de crème.
Une fois le mélange réduit en pâte, on ne sale pas mais on n'économise pas le poivre. Une bonne rasade de mirabelle pour parfumer et il ne reste plus qu'à couper de belles tranches de pain frais et à tartiner.
Ceci est la version d'été; en hiver, on fait fondre le fromage à feu doux. C'est très bon aussi.

1 commentaire:

LOU a dit…

Je suppose qu'il vaut mieux ne pas se pencher sur le pot lorsqu'on fait sauter le bouchon !