samedi 11 janvier 2014

Jardins de plume

J’en fis un (jardin), pour éviter l’oisiveté, entouré de fossés pleins d’eau, auxquels il y avait de fort belles truites que j’y avais mises, et où descendaient trois ruisseaux de fort belle eau courante, dont la plupart de notre habitation se fournissait. J’y fis une petite écluse contre le bord de la mer, pour écouler l’eau quand je voulais. Ce lieu était tout environné de prairies où j’accommodai un cabinet avec de beaux arbres pour aller y prendre de la fraîcheur. J’y fis aussi un petit réservoir pour y mettre du poisson d’eau salée, que nous prenions quand nous en avions besoin. J’y semai quelques graines, qui profitèrent bien, et y prenais un singulier plaisir ; mais auparavant il y avait bien fallu travailler. Nous y allions souvent passer le temps ; et semblait que les petits oiseaux d’alentour en eussent du contentement.
Samuel CHAMPLAIN

1 commentaire:

Enitram a dit…

Tout est beau, le texte et les photos ! Merci !