mercredi 11 septembre 2013

Vieilles pierres

On a presque toujours dans un jardin, un coin moche; c'est un reste de bâtiment démoli, un mur écroulé, des marches d'escalier qui ne montent plus nulle part, bref des tas de gros cailloux assez lourds à remuer et que d'ailleurs on ne saurait ou transporter.
Le jardin est l'endroit magique ou toute catastrophe peut se transformer en paysage inédit. Car oui, de ces tas de cailloux vous pouvez faire un massif fleuri car il est des intrépides qui poussent même dans le béton.
Qui çà?
Eh bien, par exemple, de petites campanules, des aubriètes; on trouve ici, sur la cloche d'un vieux four à pain, des grappes d'aubriètes semées par un voisin disparu depuis plus de vingt ans . Elles ont sauté le mur pour changer de jardin et chaque printemps elles accrochent leurs grappes violettes sur le rouge des briques. Merci, défunt voisin!
Vous avez aussi les violettes et leurs cousines les "viola cornuta" qui ressemblent aux pensées sauvages et puis de petits oeillets qui sont à l'aise dans les vieilles pierres.
On peut les semer à la volée ou bien les planter dans les interstices que vous aurez remplis de terre de taupinière.
Mais oui, au lieu de râler après les taupes qui certes, font des bosses sur vos pelouses, mais dévorent tant de larves d'insectes néfastes à vos cultures; au lieu de râler et de chercher à les exterminer, servez-vous de cette belle terre bien remuée, bien fine, bien travaillée et qui est excellente aussi pour rempoter.

Aucun commentaire: