dimanche 31 janvier 2016

Il est temps de...

Tentér quelques semis si la terre n'est pas trop compacte: poireau, oignon, chou, laitue "Reine de mai".
Poser des voiles de forçage sur les fraisiers et les jeunes planches de légumes.
Finir de tailler les fruitiers....




Illustration: Art des jardins - Livre des profits champêtres et ruraux - Pietro de Crescenzi XV° siècle.

jeudi 28 janvier 2016

Sagesse...

Au lieu de nous lamenter sur le temps qui n'est plus ce qu'il était et qui n'est pas ce qu'il devrait être, fions nous à la sagesse des Anciens qui nous disent d'une part:

"Il n'est Février su mauvais, si méchant
Qui ne donne huit jours de printemps."
Et par ailleurs:
"Mieux vaut un loup dans son troupeau
Qu'un mois de Février beau."


(Bêchage et plantation -Le Rustican - Pietro de Crescenzi -1460)

lundi 25 janvier 2016

Taupe et sureau

C'est à longueur de chroniques qu'on s'indigne ici à propos du sans-gêne des taupes autant que des sureaux.
C'est à longueur de chroniques également qu'on s'indigne contre les méthodes cruelles utilisées pour éradiquer les unes , tandis qu'on s'indigne dans d'autres chroniques contre l'arrachage intempestifs des haies champêtres largement habitées par les autres.

Serait-ce que la chroniqueuse ne sait plus ce qu'elle dit ni ce qu'elle désire?
Nenni, la chroniqueuse éprise d'harmonie universelle souhaite une pelouse sans monticules, des taupes dévoreuses d'insectes et des sureaux bons enfants qui garnissent les abords tout en nous offrant leurs bienfaits.
Voici de quoi satisfaire tout le monde: sachez tout d'abord amis jardiniers , que la taupe déteste le parfum du sureau. Aussi, quand vous allez tailler ces sureaux quelque peux envahissants, gardez soigneusement quelques branches que vous planterez dans les taupinières intempestives. Attention toutefois, le sureau ne se bouture que trop bien; ne transformez pas votre jardin en bosquet.
Gardez aussi, au prochain automne une bonne provision de feuilles à étaler autour des taupinières..
En principe, je dis bien en principe, la taupe incommodée ira en fronçant le nez s'établir un peu plus loin.

vendredi 22 janvier 2016

L'épinard

A la Saint-Hippolyte, 
Bien souvent l'hiver nous quitte.

Il a déjà eu bien du mal à arriver et on voudrait le voir partir! Est-ce bien raisonnable? D'autant plus que, si j'en crois les grimoires, le bon Hippolyte de Rome se fête au 13 août et l'on peut imaginer qu'à cette date l'hiver sera loin derrière nous.
Un hiver dont la végétation a besoin pour se fortifier avant de repartir dans quelques semaines. Il nous faut encore du froid, mais cependant les jours rallongent et le soleil nous fait quelques visites.
Profite des ces embellies Bon Jardinier, pour envisager dans les redoux de semer les premiers épinards: le "Géant d'Hiver " par exemple qui ne craint pas le froid et puis aussi quelques laitues comme la vigoureuse "Reine de mai".

lundi 18 janvier 2016

Le saule

"Mes chers amis, quand je mourrai,
Plantez un saule au cimetière.
J'aime son feuillage éploré, 
Et son ombre sera légère 
A la terre où je dormirai."

...demandait Musset.
Comme nous ne sommes pas pressés, faisons comme les anciens dont rares étaient les jardins qui n'hébergeaient pas un saule taillé en têtard. Ils utilisaient les branches souples pour tresser des paniers, et les rejets servaient à lier les vignes, les tomates, les haricots ramants , bref tout ce qui au jardin à tendance à s'affaler. Nous avons maintenant des liens de plastique beaucoup moins esthétiques.
Aussi, dans le temps des plantations, Bons Jardiniers , pensez au saule et à l'osier. En plus de leur utilité, leurs tiges rouges ou jaunes égayeront le jardin en hiver.

vendredi 15 janvier 2016

Petits zozios....

"Quand nous chanterons, le Temps des Cerises" ... On n'en finira pas de râler après les merles qui ne sont guère partageurs et les sansonnets.... je vous en parle même pas!
Mais les cerises n'ont qu'un temps et le reste de l'année, il faut bien qu'ils se nourrissent et leurs mets favoris sont bien souvent des prédateurs plus dangereux que les oiseaux: les larves, chenilles et autres ravageurs des jardins.
Une mésange peut à elle seule en avaler une centaine dans la journée...
Donc Jardiniers, protégez, attirez rouge-gorges, bouvreuils, troglodytes; tolérez les merles et quand il gèle offrez leur graines et boules de graisse. Aménagez-leur des nichoirs; on en trouve dans le commerce et avec un peu d'imagination, de paille et de planches on peut les faire soi-même. Une courge sèche, percée et évidée est une habitation du meilleur effet.

mardi 12 janvier 2016

L'ail

C'est le moment, Bon Jardinier, de planter au soleil et en rangées rectilignes l'ail que tu récolteras en juin.
Indispensable dans la cuisine, il est aussi tonique, antiseptique et aphrodisiaque! En plus de toutes ces vertus il t'aidera à lutter contre le mildiou, l'oïdium, la rouille et les pucerons.
Comment? en fabricant ce purin composé de trois gousses hachées dans 1l d'eau bouillante. Tu laisseras infuser une nuit; tu filtreras et tu vaporiseras trois fois par jour pendant trois jours les plantes atteintes.

lundi 11 janvier 2016

Pensez-y!

Un peu de couleur dans ce jardin trop peu hivernal... des hellébores, des primevères des perce-neige et puis dans les bacs des pensées bariolées... si pimpantes, si fraîches.
Mais attention Belle Jardinière! Il est des goinfres friands de leurs racines et sans racines ma foi, la pensée ne survivra guère. Le monstre est une sorte de mille-pattes à l'affreux nom de polydesme. 
Comment l'éliminer? En lui donnant une autre nourriture qui lui sera funeste: des pommes de terre.
Tu les couperas en rondelles, puis tu les dissémineras au milieu des pensées. La gourmande bestiole se jettera dessus et... y restera engluée... Il ne te restera qu'à ramasser insectes et pommes de terre et à jeter le tout au feu!

samedi 9 janvier 2016

La haie

Ennemies mortelles de la machine agricole dont elles entravent la libre circulation, le remembrement les a décimées au grand dam des petits oiseaux qui ont perdu leur abri, à la tristesse des nappes phréatiques dont l'eau s'évapore au lieu de les abreuver, on ne flétrira jamais assez la sottise qui préside à l'arrachage des haies. 
Pourtant le mal est fait. Qu'y pouvons-nous? Replanter! Si menue que soit la parcelle de terre dont tu disposes Belle Jardinière, si exigu que soit ton domaine, Bon Jardinier, bordez-les d'une haie panachée et fleurie. Ce n'est pas bien difficile et peut même ne rien coûter sauf quelques courbatures car pour commencer, il faut bien faire des trous. Cet hiver plus mouillé que froid, laisse le sol meuble: prend ta bêche Jardinier et creuse le lit des arbustes où viendront se loger les prédateurs des prédateurs de tes légumes. 
Choisis le noisetier qui fera la joie des écureuils insouciants et attirera des phytoséides grands amateurs d'araignées rouges.
Prunelliers, viornes, sureaux, cornouillers, lauriers tins qui se resèment et se bouturent un peu partout  (quand je disais que c'est gratuit!) tenteront les coccinelles, et de nombreux acariens carnivores qui, feront des festins de pucerons et autres indésirables végétariens.
Non seulement la haie est utile, je dirais même indispensable mais en plus elle est belle: fleurie au printemps, ses baies, rouges pour la plupart feront sourire l'hiver.

lundi 4 janvier 2016

Fleurs d'hiver...

Le jardin fleuri toute l'année dont tu rêves, Belle Jardinière est un peu décevant en janvier.
As-tu songé au jasmin d'hiver? au laurier-tin si parfumé? As-tu bien pris garde de ne pas écraser sous de rudes sabots la primevère nichée entre deux dalles de ton chemin? As-tu regardé sous les feuilles tombées? Sans doute le perce-neige darde déjà ses feuilles vertes, les clochettes immaculées ne tarderont pas.
Et voici qu'on me signale venant de Chine, le chimonanthe aux clochettes jaunes nuancées de pourpre et délicieusement parfumées.  C"est un arbuste qui résiste à des froids de moins 15° et s'adapte fort bien me dit-on, à nos terres de jardin.
Pour ma part, je vais sans tarder demander à ceux qui gouvernent ma jardinerie préférée de m'en montrer un.

vendredi 1 janvier 2016

Le temps des gelées...

"Janvier sans gelée, ne donne pas bonne année" nous disent les almanach... Janvier est là mais les gelées tardent... Ton jardin dort, la nuit vient vite, il ne fait pas assez froid...
Espère la neige, Belle Jardinière, elle protège le sol et l'enrichit. En l'attendant contente toi de la pluie qui va gonfler les nappes phréatiques éprouvées par les arrosages intempestifs de nos bons amis cultivateurs...