vendredi 27 février 2015

Sus à l'altise

L'altise du choux est une puce qui tout comme nous, aime beaucoup les choux. Cette petite bête est végétarienne et n'attend pas le lard et la saucisse pour dévorer le choux à peine adolescent et du coup, plus de potée possible! 
Luttons amis jardinier!
D'abord en plantant des tomates dans le carré des choux et si ça ne suffit pas, préparez une infusion avec 500gr de tiges et feuilles d'absinthe dans 10 l d'eau  que vous porterez à ébullition. Laissez refroidir et arrosez vos jeunes choux.

Une belle association pour le potager: choux + tomates+absinthe.


Illustration: portrait par DEGAS de la mine de l'altise après arrosage des choux.

jeudi 26 février 2015

A propos de chats

Je ne sais pas chez vous, mais ici, il fait un temps à ne mettre ni chat ni jardinier dehors. reste le coin du feu et un bon bouquin. Celui-ci par exemple:

"La propriété avait été construite au début de l'ère Shôwa, par un militaire originaire de Kyôto, et la réalisation du jardin confiée à des jardiniers de l'ancienne capitale. le terrain de près de cinq mille mètres carrés s'étendait d'est en ouest. Sur la moitié sud, on avait canalisé l'eau et un savant agencement donnait lieu à de délicates variations de floraisons qui réjouissaient l'oeil à chaque saison, combinées avec les arbres les plus variés.
Légèrement décalé par rapport au centre, un étang reçoit l'eau qui jaillit d'une cascade, et deux pots de nénuphars enfoncés dans la terre près de la véranda, plutôt que dans l'étang, donnaient l'un des fleurs roses, l'autre des blanches. En bordure de l'étang, un petit brasero en porcelaine de Chine, orné de motifs rafraîchissants d'émail bleu,rempli jusqu'au bord d'une eau noirâtre, abrite peut-être lui aussi des nénuphars dans son ombre..."


C'est dans ce jardin extraordinaire et japonais que survient , venu on ne sait d'où, Chibi : " si petit et si frêle qu'on remarquait tout de suite ses oreilles pointues et mobiles à l'extrême"
Libre d'aller et venir à sa guise, il va bientôt remplir tout l'espace affectif du couple qui vit dans un pavillon de ce jardin hors du temps car: "... pour les êtres vivants, tourner à certain endroit du chemin ou se faufiler à l'intérieur par l'interstice d'une porte, n'est-ce pas un geste qui vient spontanément, un geste de la même nature que ce qui donne naissance à un ruisseau? Jour après jour, le geste se répète, et un courant se forme. Puis, ce minuscule courant à son tour, précisément parce qu'il coule, rejoint quelque part une grande rivière..."
C'est bien ainsi, n'est-ce pas que des chats inconnus entrent dans notre vie? Furtifs d'abord et occupant bientôt la plus grande part de notre espace affectif et matériel...car:

"Les animaux, les chats par exemple, ont chacun leur caractère, ce qui est plus intéressant que de les mettre tous à la même enseigne... C'est ça qui est remarquable a-t-elle ajouté.
"Pour moi , Chibi est un ami qui me comprend, un ami qui a l'apparence d'un chat."
Et l'observation exempte se sentimentalité est la meilleure façon d'aimer..."

Chibi, c'est :
LE CHAT QUI VENAIT DU CIEL de HIRAIDE Takashi (Picquier poche 2006)





mercredi 25 février 2015

Drôle d'oiseau!


Où Dieu avait-il la tête ? Ou alors il avait bu (ou c’est moi) ? ou alors après avoir pris des restes d’autres animaux pour fabriquer rhinocéros , hippopotame, girafe et autres animaux improbables, il avait encore des éléments disparates qu’il ne fallait pas laisser perdre ? Etait-il d’humeur folâtre avec désir de nous en faire de bien bonnes… on simplement n’existe-t-il pas et quelque magicien fou (ils sont les ancêtres des actuels scientifiques) était-il en quête d’expériences ?
Toujours est-il qu’en voyant le portrait de cet oiseau onirique j’ai cru pouvoir renouveler l’histoire du Dodo qui vous est servie chaque premier avril. Mais non ! le Balaeniceps Rex dit encore Bec-en-sabot existe bel et bien et vous le rencontrerez, bien qu’il soit fort rare, dans les marais des cours supérieurs du Nil. Si vous tenez à le voir autrement qu’en image ne tardez pas : s’il n’était protégé, il finirait par s’éteindre à l’instar de l’Oiseau éléphant de Madagascar qui pesait 500kg et dont on trouve encore des œufs fossiles d’un mètre de diamètre.
Le Bec- en –sabot pour sa part, ne mesure que 1,20m de haut et doit son nom à la forme de son bec cornu, extrêmement dur et prolongé d’un éperon recourbé et fort acéré. Arme utile pour attraper poissons, crapauds, serpents et lézards dont il se régale.

Le Bec-en-sabot est farouche et ne demeure jamais immobile. Si vous voulez l’apercevoir, laisse-vous guider par son cri rauque et peu harmonieux et par certains claquements du bec dont le son évoque les lavandières au lavoir frappant leur linge à coups de battoir…. Espèce encore plus rare à rencontrer de nos jours que le Balaeniceps Rex.

mardi 24 février 2015

Le Fumeterre-



Si glaneuse, en mai ou en juin, il t’arrive de hanter ruine, friches ou terrains vagues, il se peut que tu remarques une sorte de fumée sortant de terre ; ce sont les feuilles grises et brumeuses du fumeterre ; ainsi le nomma  Olivier de Serres en raison de son apparence et aussi de son suc qui comme la fumée fait larmoyer. Ce qui lui vaut son nom plus populaire d’Herbe à la Veuve car im fait-dit-on pleurer les yeux les plus secs.
Il  peut aussi tirer des larmes aux jeunes filles réputées légères car la tradition veut qu’on en accroche un bouquet à leur fenêtre, annonçant dès lors qu’il n’y a « pas de fumée sans feu »!
 Dioscoride au premier siècle et Gallien au second ainsi que nombre de leurs collègues « anciens » proclament à l’unisson que le fumeterre est une bénédiction. Ils en usaient pour soigner les foies fatigués et les voies digestives encombrées.
Le fumeterre diurétique, dépuratif, apéritif et tonique, élimine les toxines ; en utilisation externe il combat dartres et eczémas ; en bain oculaire il calme la conjonctivite et éclaircit la vue. Et mieux encore,  tout comme  l’angélique et le frêne il permet de vivre cent ans et plus.
Une de ses propriété curieuse et pas forcément utile était , affirmait  Pline l’ancien ( dont on se demande pourquoi il  les épilait)  d’empêcher les cils de repousser.
Alors que les médecins arabes Avicenne et Mésué en faisaient grand cas, ceux du Moyen-Âge l’avaient mise à l’écart. Mais le fumeterre pour faire honneur à son patronyme n’attendit  certain Matthiole,  la Renaissance  et la remise à l’honneur des civilisations antiques  pour  renaître, lui aussi , de ses cendres.

Ce tonique s’utilise en usage interne comme externe :
 On fait infuser 50gr  de plante entière sèche dans  1l. d’eau bouillante pendant 15mn.  On  filtre et l’on consomme à raison de 2 à 3 tasses par jour avant les repas pendant 10 jours. Au-delà des 10 jours  les avis divergent ; soit elle devient calmante et sédative et ferait même perdre du poids ; soit  ses  effets inversés deviendraient toxiques .
Attention, le fumeterre est particulièrement amer
et l’on peut préférer ce sirop :
Après avoir récolté la plante  entière en période de floraison, on la fait sécher en petits bouquets.
On prépare ensuite  une décoction de 60gr de plante sèche dans 1l d’eau ; on fait bouillir à feu doux pendant ½ heure et on filtre.  On ajoute 800gr de sucre qu’on fait dissoudre dans un bouillon. Il ne reste plus qu’à filtrer et mettre en bouteilles hermétiques à conserver au frigo après ouverture .


lundi 23 février 2015

La Bande à Belle Peau...

Une amie lectrice nous demande quelles plantes sont utiles pour soigner dartres et rougeurs.
Nos grimoires consultés nous enseignent que parmi celles qui habitent ce jardin nous avons déjà mentionné:
la bardane, le bleuet, le bouillon blanc, la chicorée, le chiendent, le genévrier, la lavande, le noyer, le pissenlit, le romarin et la sauge.
On les trouve en consultant les libellés.
Cependant les grimoires en mentionnent d'autres sur lesquelles nous allons nous pencher dans les jours qui viennent.
Portez-vous bien!

dimanche 22 février 2015

Le beau teint mondain


Pour avoir le teint clair et éviter les irritations de la peau, rien ne vaut la laitue.
Prenez une laitue que vous ferez bouillir dans un demi litre d’eau pendant 30mn.
Laissez refroidir, passez, et mettez en bouteille.
Vous avez ainsi une eau de beauté adoucissante qui calme aussi les coups de soleil, que vous ne craignez guère ces temps –ci.
Tant en lotion qu’en brumisation.
Elle est excellente aussi contre la couperose.

samedi 21 février 2015

La Langue du Chat

Je serais sûrement différent s'il n'y avait pas de chat dans ma vie. Difficile de dire en quoi. Ce qui est certain, c'est que je me suis mis à écrire beaucoup plus depuis que j'ai Chester, sans que je puisse élucider si c'est un hasard ou pas.

Jean-Noël VUARNET

vendredi 20 février 2015

Une habitation rustique

Il y avait une maison d’habitation antique et délabrée, mais qui me semblait admirable, à cause du grand lierre et des moineaux nichés dans les trous ; à côté, un jardin tout petit, mais commode ; plus loin, un verger, peuplé de vieux arbres, sous lesquels mon père et mes oncles ont mené paître, tout à tour, l’unique vache de la famille. Ajoutez à cela un petit carré de pommes de terre, une vigne, enfin une chènevière où l’on admirait le roi des cerisiers, dont les fruits mûrs me transportaient au septième ciel. Du plus loin qu’il m’en souvienne, je vois mon grand-père et ma grand’mère, levés avant le jour, cheminant chacun de son côté, vers une besogne ou une autre. C’est grand’maman qui faisait le pain et la cuisine ; elle filait, cousait, tricotait, lavait et repassait avec la dextérité d’une fée. Et il faut croire que le bonhomme de grand-père n’était pas maladroit non plus, car pour fabriquer une échelle, réparer une tonne ou un cuveau, ajuster une vitre, il ne s’adressait qu’à lui-même. Ils étaient donc à l’aise sans argent, leur superflu s’écoulait chez mes oncles et chez mon père, en paniers de fruits, en rayons de miel ou en fromages salés, et jamais un mendiant ne frappait à leur porte sans recevoir un morceau de pain.

Edmond ABOUT

jeudi 19 février 2015

Le bouillon blanc

On rencontre son bouquet de feuilles duveteuses assez décoratives dans les friches et les décombres. Ce n'est qu'au bout de deux ans que vous verrez surgir une hampe vigoureuse , haute parfois de plus d'un mètre et couronnée de fleurs jaunes pâles.
Elles sont anti-inflammatoires et vous les ferez sécher pour les ajouter à la "tisane de quatre fleurs" (qui en réalité sont sept) en cas de rhume.
Les feuilles appliquées sur les piqûres d'insectes ont un effet calmant.









mercredi 18 février 2015

La légende de la Beauce

La Beauce avait jadis des monts en abondance,
Comme le reste de la France :
De quoi la ville d’Orléans,
Pleine de gens heureux, délicats, fainéants
Qui voulaient marcher à leur aise,
Se plaignit, et fit la mauvaise ;
Et messieurs les Orléanais
Dirent au Sort, tous d’une voix,
Une fois, deux fois et trois fois,
Qu’il eût à leur ôter la peine
De monter, de descendre, et remonter encor.
Quoi ! toujours mont, et jamais plaine !
Faites-nous avoir triple haleine,
Jambes de fer, naturel fort,
Ou nous donnez une campagne
Qui n’ait plus ni mont ni montagne.
Oh !Oh ! leur repartit le Sort,
Vous faites les mutins, et dans toutes les Gaules
Je ne vois que vous seuls qui des monts vous plaigniez !
Puisqu’ils vous nuisent à vos pieds,
Vous les aurez sur vos épaules.
Lors la Beauce de s’aplanir,
De s’égaler, de devenir
Un terroir uni comme glace ;
Et monts de déloger des champs.
Tout ne put tenir sur les gens :
Si bien que la troupe céleste
Ne sachant que faire du reste,
S’en alla les placer dans le terroir voisin,
Lorsque Jupiter dit : « Epargnons la Touraine
Et le Blésois ; car ce domaine
Doit être un jour à mon cousin ;
Mettons-les dans le Limousin. »

Jean de LA FONTAINE

mardi 17 février 2015

La Langue du Chat


Mon chat s'appelle Sébastien Virgule. Virgule à cause de sa queue maigre, Sébastien, comme ça! il n'est pas spécialement affectueux mais je crois qu'il m'aime. Quand je m'en vais, il n'est pas content. Il me cherche.

Suzanne Prou

lundi 16 février 2015

La Vie des Champs

La glace enchaîne tout à coup le cours des fleuves, et l’onde supporte bientôt des roues garnies de fer. Où voguaient des navires, maintenant roulent des chars.
Partout l’airain éclate ; les vêtements se raidissent sur le corps ; la hache fend le vin ; les lacs se transforment en un bloc de glace, et la barbe se hérisse de glaçons. Cependant la neige ne cesse d’obscurcir le ciel. Les brebis périssent ; les bœufs, malgré leur force, s’arrêtent enveloppés par les frimas, et les cerfs, se serrant les uns contre les autres, tombent sur des couches nouvelles, et montrent à peine la pointe de leur bois…

VIRGILE

dimanche 15 février 2015

La Ronce douce

Installer une ronce au jardin? Au fou crient en choeur le Bon Jardinier et la Belle Jadinière!!!
Normalement les ronces, on aurait plutôt l'idée de s'en débarrasser que de les cultiver, sauf au moment des confitures...Par ici, grâce aux bienfaits de nos agriculteurs et des renards réunis (et pourtant les deux espèces sont loin d'être complices, sauf dans ce cas ), on hésite à les ramasser.
Alors il existe une ronce qu'on peut cultiver dans nos jardins. Elle est censée être sans épines, mais ça, c'est une légende: elle en a!
Mais bon, comme l'autre, elle fait liane et peut garnir par exemple une clôture en grillage. Comme l'autre, elle n'est pas difficile;  elle ne craint ni le froid ni la terre lourde et humide.
C'est le bon moment pour l'installer au jardin et à part palisser ses tiges qui peuvent atteindre trois mètres, elle ne demande aucun soin particulier sauf une taille en automne des parties qui ont fructifié..
Ses fruits ont la même saveur que ceux de la ronce sauvage. Bien sûr il en existe des variétés hybrides qui donnent des fruits plus gros mais ils sont moins parfumés.

samedi 14 février 2015

5 ans déjà!


Il y a cinq  ans, Bounty nous faisait le cadeau (?) de Félicie accompagnée de quatre frères et soeurs.
Quelles que soient les raisons pour lesquelles votre nuit a été agitée - et je vous en souhaite de plus folles  que de veiller à la venue au monde d'une portée de chiots - vous avez ce matin, les yeux cernés et les paupières gonflées.
Pour commencer, faites vous du thé bien fort: deux sachets. Sachets que vous appliquerez ensuite sur vos yeux et que vous laisserez poser un quart d'heure.
Vous pourrez ensuite aborder le journée, d'un regard neuf et d'un pied léger...


vendredi 13 février 2015

Pour bouturer le caoutchouc

Votre caoutchouc si bien exposé a grandi, grandi; il atteint le plafond, il se courbe. 
Deux remèdes au problème: 
Le premier: allez frapper à la porte de votre voisin du dessus et proposez lui de partager votre plante en faisant un trou dans son plancher (qui est votre plafond). Une offre si généreuse ne peut manquer de le séduire. Si malheureusement ce voisin est un esprit chagrin, il vous reste l'autre solution: la bouture.
Vous devrez repérer en dessous de la quatrième feuille, un oeil (petit renflement). Vous couperez proprement à ce niveau un rameau dont vous fendrez longitudinalement la base. Insérez un grain de blé ou d'avoine dans la fente. Maintenez le tout dans l'eau pendant cinq à six semaines. Vous verrez alors apparaître des radicelles; il sera temps de planter la bouture dans du terreau très humide.
Vous voici en possession d'un deuxième caoutchouc, qui lui aussi bien exposé, va prospérer jusqu'à toucher le plafond et pendant ce temps le caoutchouc mère aura repoussé et alors.... Oh!!! ben ... débrouillez vous hein? la chroniqueuse n'a pas remède à tout!

jeudi 12 février 2015

Le camélia

La fleur aimée de Marie Duplessis, que le jeune Dumas immortalisa sous le nom de Marguerite Gautier, dit qu'elle récompense le talent modeste.
Etait-il si modeste le talent de Marie-Marguerite? Où bien était-ce elle qui offrait à ses amants la fleur blanche qu'elle portait rouge les jours où elle était "indisponible"?


Plus tard, Coco Chanel dont le talent était loin d'être modeste nous apprit à en orner nos revers et prit la fleur pour emblème.

mercredi 11 février 2015

L'armoise



Proche parente de l'estragon, ,elle doit son nom à Artémis la déesse-vierge à qui l'Olympe avait confié la garde de la santé des femmes et de fait, elle est un spécifique de la régulation du cycle féminin.
Toxique à forte dose et contre-indiquée dans certains états inflammatoires, seuls ses usages externes seront indiqués ici.
L'armoise commune , dite encoreTabac de Saint-Pierre, Herbe Royale, , Herbe aux cents goûts, ou Herbe de feu, fait partie des Herbes de la Saint-Jean.
On la trouve un peu partout, sur les décombres, au bord des chemins, dans les terrains inculte. Elle peut atteindre un mètre de hauteur et on la reconnaît à sa tige cannelée d'un brun-roux. Ses feuilles très découpées sont vert sombre sur le dessus et grisées en -dessous. Elle fleurit  de Juin à Octobre en petits capitules jaune verdâtre et velus, groupés au sommet des rameaux.
Deux poignées d'armoise séchée dans votre bain soulagera les douleurs arthritiques et si vous voulez garder de belles mains, plongez-les dans une décoction faite de 30 gr de plante que vous aurez fait bouillir pendant 10mn dans un litre d'eau. On peut aussi mélanger 15gr de mauve à 15gr d'armoise.


mardi 10 février 2015

La Langue du Chat

"La supériorité du chat sur le chien, c'est qu'il n'y a pas de chats policiers"

Jean COCTEAU

lundi 9 février 2015

Un p'tit coup de Wazypepper...

Dépression hivernale? Petit coup de mou? Allez encore une potion magique à essayer:
Une grosse tête de céleri, plus son poids de cassonade qu'on laisse macérer dans un litre de vin blanc pendant  deux ou trois jours.
On filtre et à raison d'un petit verre chaque jour on retrouve la forme avec le moral.


dimanche 8 février 2015

Occupez-vous de vos oignons!

Ce ne sont pas des mous du bulbe ceux-là; ils aiment le froid qui les aide à démarrer et ça tombe bien puisqu'ils fait froid. Ce sont les vrais oignons, les gros oignons, ceux qu'on met dans la soupe. Ce froid leur permet de former un feuillage dru, gage de bonne récolte, alors qu'au printemps, ils peinent à s'installer.

Tu vas, Bon Jardinier, bien travailler la terre à la fourche bêche et tu planteras tes semences , pas trop profond: un pouce suffit. Garde entre eux un espace de 20cm de diamètre et ne leur donne ni engrais, ni fumier qui les feraient pourrir. Pas d'arrosage non plus; laisse faire la nature. Dans quelques semaines un bon désherbage sera utile: l'oignon n'aime guère que l'on marche sur ses plates-bandes.
Au début de l'été, quand les feuilles commenceront à s'étioler, le temps de la récolte sera venu.

En attendant, jardinier impatient, tu as le droit d'en prélever quelques-un à consommer en primeur, mais vite,, car l'oignon vert ne se garde pas.

samedi 7 février 2015

La Vie des Champs

"Que les chiens ne soient pas le dernier objet de vos soins... Avec de tels gardiens, vous n'aurez jamais à craindre ni les voleurs de nuit, ni les attaques des loups...
Souvent aussi, avec eux, vous forcerez à la course les onagres timides, et vous poursuivrez les lièvres et les daims; souvent, à l'aide de leurs aboiements, vous débusquerez le sanglier de sa bauge sauvage, ou, pressant de vos cris un grand cerf à travers les montagnes, vous le pousserez dans vos filets...

VIRGILE - Géorgiques

vendredi 6 février 2015

Le Lys de nos Jardins

Il fait froid mais les beaux jours reviendront comme ils ne manquent jamais de le faire. Pour ne pas perdre le moral en les attendant, Belle Jardinière,munis-toi de quelques pots et de terre de rempotage.
Tu vas drainer le fond des pots et, à 5cm environ au-dessus tu vas poser 3 ou 4 bulbes de lys et tu finiras de remplir ton pot. 
Ensuite tu le places à l'abri du gel et, dès que les premières tiges montrent le bout de leur nez, tu les poseras dans un endroit à 18°.
Ne néglige pas une dose d'engrais liquide deux fois par mois jusqu'à ce qu'apparaissent les bourgeons floraux.
Dans six ou huit semaines, tu verras les premières fleurs.

jeudi 5 février 2015

En février s'il gèle et tonne, c'est la marque d'un bel automne.

Fêtons les Gaston, les Armand, les Dorothée et... semons le Gazania.

De juillet jusqu'aux gelées, les couleurs vives du gazania,  fleuriront massifs et rocailles même en sol sec ou calcaire.
On peut le semer dès maintenant, mais le plus simple est encore de le repiquer en godet pour le mettre en place au printemps quand on est certain que les gelées sont passées
Le Bon Jardinier, dès le mois de juin, sèmera ses gazanias en pépinières, les repiquera en godets pour les faire hiverner sous châssis avant de les mettre en place. Il sera récompensé de sa peine en voyant plus tôt éclore à 25 ou 30 cm de haut, éclore ses corolles éclatantes.