jeudi 30 octobre 2014

La Langue du Chat


C'est plus fort que moi. Mes griffes, mes vieilles griffes sortent toutes seules de mes poils... Et vite, je les rentre. Je fais patte de velours pour jouer. Car la souris veut jouer.

René Guillot

Le Jardin Intérieur


Bientôt Belle Jardinière c'est à l'intérieur que tu jardineras et le problème intérieur est bien souvent l'arrosage. 
On fait bien plus sûrement mourir une plante en l'arrosant trop qu'en lui laissant un peu avoir soif.
Comment savoir quand il est temps de lui donner à boire, sans attendre bien sûr que ses feuilles ne jaunissent?
C'est tout simple: avec les doigts, frappez les parois du pot; s'il sonne le creux, c'est qu'il est temps d'arroser.




mercredi 29 octobre 2014

La vie des champs

"Parlons maintenant des instruments nécessaires au robuste laboureur, et sans lesquels il ne peut ni semer, ni faire lever le grain. C'est d'abord le soc et le bois recourbé de la lourde charrue, les chariots massifs de la déesse d'Eleusis, les herses; les traîneaux et les pesants râteaux; puis les simples corbeilles d'osier [...], les claies d'arbousier et le van mystique, consacré à Bacchus. Tels sont les instruments que cous aurez soin de vous procurer longtemps d'avance, si vous aspirez d'exceller dans cet art divin."
VIRGILE - Géorgiques

mardi 28 octobre 2014

Des cèpes...


Lune nouvelle, pluie et temps doux, le cèpe montre le bout de son gros nez.
On a commencé par la traditionnelle omelette et en attendant qu'il parfume et enrichisse  rôtis, gibelottes de lapin, pâtes etc... on a continué hier soir par un super potage..
Quelques cèpes mis à frissonner dans du bouillon avec ail et persil auxquels on ajoute une reste de purée, (de la vraie faite de Mona Lisa écrasée au presse-purée dans du lait).
On mixe et ... on se régale!

lundi 27 octobre 2014

Mieux vaut faire le fou que labourer en temps mou...

A défaut de labourer, rempotez, rempotez, azalées, bruyères, hortensias dans moitié terre de bruyère, moitié terreau de feuilles.
On peut aussi déplacer ou remplacer les rosiers, mais surtout surtout, dans un trou bien large et sans oublier de changer la terre....
Voilà pour aujourd'hui...

dimanche 26 octobre 2014

Soleil au jour de Saint-Hilaire, rentre ton bois pour l'hiver...

Et quand tu auras fini , Belle Jardinière, examine tes rosiers grimpants. S'il n'est pas temps de les tailler, tu peux enlever le bois mort, palisser et traiter.
Les gelées ne s'annoncent pas encore, mais afin de n'être pas prise au dépourvu, commence à rentrer les gélifs. Préfères si tu le peux le châssis froid à la serre, offre une bonne ventilation sans courants d'air et réduit les arrosages.
Et n'oublie pas en plantant tes différents bulbes d'en placer quelques un dans des godets de tourbe que tu enterreras dans le coin du jardin où tu mets en jauge les plantations en attente. Ils serviront autant que ces dernières à "boucher les trous" que différents imprévus auront fait à tes projets.

vendredi 24 octobre 2014

Thé de pommes

Plus de thé et plein de pommes?
Solution:
Eplucher les pommes et garder les épluchures que tu vas, Belle Jardinière (ou Bon Jardinier) mettre dans une passoire avec une rondelle de citron.
Tu verseras dessus de l'eau bouillante à deux reprises.
Une petite cuiller de miel... et c'est tout...
Il ne te reste plus qu'à boire bien chaud...

jeudi 23 octobre 2014

Un peu d'histoire...

Tu vas bientôt, belle jardinière, rentrer ton joli solanum à fleurs bleues de crainte qu'il ne s'enrhume aux gelées d'hiver. Sans doute ignores-tu qu'il est cousin germain de cette morelle envahissante q
ue tu éradiques de tes massifs avec énérgie.
Pour te surprendre plus encore comme je l'ai été moi-même, sache que les deux sont également en famille avec la pomme de terre et la tomate. Oui, oui pomme de terre et tomates soeurs au point qu'on peut les greffer l'une sur l'autre. On voit alors sur le même pied pousser en l'air des tomates et sous terre (tu me diras que sous terre , on ne les voit pas mais fais moi confiance.) sous terre donc, des pommes de terre. Greffe sans autre intérêt que ton amusement car les produits sont minuscules et peu consommables.
Il te sera plus profitable, de faire rougir au soleil des tomates et d'un autre côté de planter des pommes de terre que le botaniste nomme morelle tubéreuse (Solanum tubérosum). Me crois-tu maintenant Jardinière quand je te dis que la patate est cousine de ta jolie plante à fleurs bleues.
On lui donne tant d'autres noms à la pomme de terre: canada dans les Ardennes, crompire en Belgique, poire de terre en Serbie, campire ou tarousse vers Issoudun. A Genève, c'est la trifette, en Languedoc on lui dit tufère ou encore toufère et tertifle en Avignon. Ce qui nous amène à tartoufle ou cartoufle en Auvergne et à Kartoffel en Allemagne..
On a longtemps ignoré que la pomme de terre était comestible : au XVII° siècle c'est une curiosité botanique qui a sa place au jardin d'ornement. Originaire du Pérou, elle passa en Espagne vers 1525 pour s'acheminer vers le Vatican. Le pape en offrit à Philippe de Sivry, seigneur de Mons, qui fit étudier la plante par Charles de l'Ecluse qui lui donna le nom de petite truffe ou Tantoufli qui donna en italien tantoufli que les Russes comprirent Kartopfel d'où.... etc, etc...
Tout le monde sait comme il fallut ruser un siècle plus tard pour inciter les Français qui manquaient de pain à ne pas rester dans la purée et à manger des pommes de terre...
Et maintenant, que deviendrions-nous sans les frites?

mercredi 22 octobre 2014

Encore les fourmis

Puisque décidément, Belle Jardinière tu n'adoptes pas un lézard et que les fourmis t'horripilent, voici un autre moyen de les faire fuir: elles ont horreur des feuilles de noyer.
Si tu n'as pas de noyer, cherches-en un; ils sont très grands et faciles à trouver. Tu ramasseras quelques brassées de feuilles tombées, ce dont te remercieras celui qui héberge le noyer.
Maintenant, observe la fourmilières et les déplacements des fourmis... et sur leur chemin, autour de leur demeure, répands les feuilles de ce brave noyer... Dégoutées, les petites bêtes ne tarderont pas à déménager.
Si la feuille de noyer est inefficace, il te reste l'anis, Belle Jardinière.
Coupe des tiges en menus morceaux que tu glisseras dans les orifices de la fourmilière... ou encore parfume à l'anis  le chemin des noires ouvrières... C'est une odeur qui les fait fuir.

mardi 21 octobre 2014

LUSTUKRU...



Bon Jardinier si tu veux plaire à ta belle jardinière, offres-lui des fleurs blanches. Ce sont dit-on les plus parfumées:. Ensuite, tu pourras colorer ton bouquet avec dans l'ordre d'intensité, les fleurs jaunes, puis les rouges et enfin les violettes...
Choisis bien car certains savants botanistes affirment que sur 4300 variétés cultivées en Europe, seules 420 sont vraiment odorantes.

lundi 20 octobre 2014

Moi je l'aime Poulette!

Poulette est bonne pour les rosiers!
Mélangée à huit à dix fois son volume de tourbe elle est une parfaite fumure...
Mais qui est donc Poulette?
Du fumier de poule... tout simplement!

dimanche 19 octobre 2014

Travaux de saison

Belle Jardinière tu en rêves! Offres-toi les jardins de Villandry à la mesure du tien...Plantes du buis sur tes bordures. Il aime un sol calcaire bien hydraté; le soleil mais ne rechigne pas à pousser à l'ombre...
Attention! Le buis est un arbre aussi choisis plutôt une variété naine telle que Suffruticosa.
Le buis planté, tu as encore à faire: n'attends pas que tombent pommes et poires: cueuille-les à la main et laisse-les reposer sur un lit de paille avant de les rentrer.
Et s'il te reste encore un peu de temps et d'énergie, arrache les légumes racines et rentre-les en cave dans du sable...
C'est tout pour aujourd'hui!

samedi 18 octobre 2014

Si vous n'aimez pas les betteraves...

... qui tachent les doigts, n'en finissent plus de cuire, qui donnent à la soupe une étrange couleur de breuvage de vampire et qu'en dépit de ces remarques votre Bon Jardinier s'obstine à en encombrer le potager, puis votre cuisine , forcément.... tentez ce moyen de rendre utile cette sotte betterave.
Vous en choisissez une bien grosse, (qui mettrait des heures à cuire), vous en évidez le sommet. Dans le trou, glissez un oignon de jacinthe.
Chaque jour, vous renouvellerez l'eau du trou - l'ensemble doit rester humide- et vous attendrez décembre...
Là, oh miracle! vous verrez fleurir la jacinthe entourée des feuilles vertes de la betterave....
Nous ne sommes encore qu'en octobre et je ne sais pas si le grimoire dit vrai, mais cela coûte peu d'essayer...

vendredi 17 octobre 2014

Liqueur de coings



n'a pas encore gelé mais déjà quelques coings sont au tapis... Bien dorés et comme tous coings qui se respectent délicieusement odorants..
Ces coings tombés, bien en tendu vous allez les ramasser et vous  râperez et pilerez sept d'entre les plus beaux. 
Gardez pendant 48 heures cette purée au frais, puis vous en exprimerez le jus dans un linge.
Ajoutez le même volume d'eau de vie, un peu de sucre (pas trop) de la cannelle et des clous de girofle.
Laissez macérer deux mois, filtrez et conservez cette liqueur dans un cruchon de grès bien fermé.

jeudi 16 octobre 2014

Travaux de saison...


"Octobre glacé
Fait revivre trépassés"


Cette année, octobre bienveillant nous console d'un été morose; les fruits mûrissent au soleil. Songe jardinière à la récolte et commence par bien nettoyer et désinfecter les étagères du fruitier.
Tu en as le temps puisque plus n'est besoin d'arroser les potées; fuchsias et géraniums se satisfont en ce moment de quelques pluies nocturnes.
Si tu sais planter les choux, ce dont nul ne doute, réserve quelques plants à repiquer au printemps; ta récolte sera étalée puisque les derniers plantés seront bons à prendre trois semaines après ceux plantés en octobre.

Comment chat va chez vous?


Chats du Shohitzu Gafu (Hiroshige XVIII° siècle)