lundi 26 décembre 2011

Le Grozibou de Noël




 


De la part de Claude




FORMIDABLE 
Court et très beau
Durée totale du film: moins d'UNE minute…
Le hibou grand-duc vient droit vers la caméra.
L'appât a été fixé juste au-dessus de la lentille
> > > > L'oiseau a été photographié en mouvement lent (à 1000 images par seconde)
Les deux ou trois dernières secondes sont étonnantes : on voit les ailes se gonfler pour freiner.       
                          http://www.dogwork.com/owfo8/
>
>

>



GRATUIT Animations de Noël pour votre messagerie  par IncrediMail ! Cliquez ici !

lundi 19 décembre 2011

La vie des champs

La glace enchaîne tout à coup le cours des fleuves, et l’onde supporte bientôt des roues garnies de fer. Où voguaient des navires, maintenant roulent des chars.
Partout l’airain éclate ; les vêtements se raidissent sur le corps ; la hache fend le vin ; les lacs se transforment en un bloc de glace, et la barbe se hérisse de glaçons. Cependant la neige ne cesse d’obscurcir le ciel. Les brebis périssent ; les bœufs, malgré leur force, s’arrêtent enveloppés par les frimas, et les cerfs, se serrant les uns contre les autres, tombent sur des couches nouvelles, et montrent à peine la pointe de leur bois…
VIRGILE - Géorgiques

dimanche 18 décembre 2011

A Théophile Gautier

Oh! Quel farouche bruit font dans le crépuscule
Les Chênes qu'on abat pour le bûcher d'Hercule
Comme il n'est plus de Styx, il n'est plus de Jouvence.
Le dur faucheur avec sa large lame avance
Pensif et pas à pas vers le reste du blé.

HUGO





Afficher l'image en taille réelle

vendredi 16 décembre 2011

Vous avez remarqué que toute chose faite par un indien est dans un cercle, il en est ainsi parce que le pouvoir de l'Univers agit selon des cercles et que toute chose tend à être ronde. Dans l'ancien temps, lorsque nous étions un peuple fort et heureux, tout notre pouvoir nous venait du cercle sacré de la nation, et tant qu'il ne fut pas brisé, notre peuple a prospéré. L'arbre florissant était le centre vivant du cercle et le cercle des quatre quartiers le nourrissait. L'est donnait la paix et la lumière, le sud donnait la chaleur, l'ouest donnait la pluie et le nord, par ses vents froids et puissants, donnait force et endurance. Cette connaissance nous vint de l'outre-monde avec notre religion. Tout ce que fait le pouvoir de l'Univers se fait dans un cercle. Le Ciel est rond et j'ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle et que toutes les étoiles le sont aussi. Le vent, au sommet de sa fureur, tourbillonne. les oiseaux font leur nid en cercle parce qu'ils ont la même religion que nous. Le soleil s'élève et redescend dans un cercle. La lune fait de même et tous deux sont ronds. 
Même les saisons font un grand cercle dans leurs changements et reviennent toujours où elles étaient. La vie de l'homme est dans un cercle de l'enfance jusqu'à l'enfance et ainsi en est-il pour chaque chose où le pouvoir se meut. Nos tipis étaient ronds comme les nids des oiseaux et toujours disposés en cercle, le cercle de la nation, le nid de nombreux nids où le Grand Esprit nous destinait à couver nos enfants.
BLACK ELK - Sioux Oglala



lundi 5 décembre 2011

La Tourte Lorraine Aux Trois Viandes.



Tel Avent
Tel printemps.

Voici bientôt Noël et les repas de fête. Mais avons-nous besoin d’une autre recette d’oie farcie ou de dinde aux marrons ? Tous vos magazines vont vous en donner.
J’ai plutôt envie de vous raconter ici cette savoureuse tourte que chaque cuisinière Lorraine aime offrir à ses invités.
Il vous faut un morceau de veau, de celui dont on fait les blanquettes ; du porc genre filet mignon auquel il n’est pas interdit d’adjoindre une tranche de poitrine fumée maigre – et là on se demande ce que ferait la cuisinière Lorraine si le « lâârd » n’existait pas-  et puis la troisième viande : de la volaille ; dinde, oie, poulet, pintade, voire un faisan. On peut même faire la tourte avec le seul faisan, c’est une variante raffinée que pour ma part je trouve moins authentique.
Vous détaillez vos viandes crues en dés moyens que vous allez faire mariner dans du vin gris des Côtes de Toul (si possible) ; à défaut, du vin blanc ou un rosé sec. Ajoutez thym, laurier, persil, ail, oignon, échalotes, clous de girofle et n’oubliez pas une pointe de muscade. Laissez mariner au frais, au moins une nuit.
Le lendemain, étendez deux abaisses de pâte feuilletée ; avec l’une, foncez un moule à bord assez haut, genre moule à manqué. Laissez déborder la pâte de trois centimètres environ et garnissez avec les viandes que vous aurez égouttées et essorées sur du papier absorbant. Posez l’autre abaisse en couvercle et luttez ensemble les bords de pâte.
A ce stade, laissez aller votre inspiration créatrice : sculptez la pâte en forme de tresse ou de toute autre bordure de votre invention ; dorez à l’œuf battu et là encore, soyez inspirés : dessinez sur la pâte au couteau, croisillons, animaux, fleurs, tout ce qui vous passe par la tête. Au centre de la tourte, ménagez une cheminée pas trop étroite, vous allez voir pourquoi.
Enfournez à four moyen pendant  20 minutes, au cours desquelles vous allez préparer la « migaine » avec deux œufs battus, un petit bol de crème et quelques cuillers de la marinade.
Là, ça devient délicat : sortez votre tourte du four, sans vous brûler de préférence, et par la cheminée, telle une mère Noël parfumée, faites glisser la « migaine » à l’intérieur de la tourte, sans en répandre partout je vous prie. C’est délicat, mais ça peut se faire… il est arrivé que j’y parvienne, c’est vous dire !
Enfournez encore dix minutes… laissez tiédir. La tourte se consomme chaude mais pas brûlante. Accompagnée d’une salade de saison, du reste de la bouteille de Côtes de Toul, vous avez là un parfait repas de lendemain de fêtes.
P.

jeudi 1 décembre 2011

La Langue du Chat

J'aime les chats qu'ils sont silencieux et, à ce titre, incompris; je n'entends pas dire qu'ils ne miaulent jamais, mais ils ne miaulent qu'à bon escient, pour demander des choses précises. Les chats sont incompris, parce qu'ils dédaignent de s'expliquer.

Paul MORAND