samedi 27 février 2010

VINAIGRE DE SAUGE ET DE ROMARIN


Comment se sentir belle sans être certaine qu’on embaume ?
Ce « sent bon » convient à toute la famille, hommes et femmes, garçons et filles. Employé en friction, il tonifie désinfecte et adoucit la peau. Il peut même servir de lotion après rasage.
Il vous faut :
2 tasses de vinaigre de cidre,
15 gr de feuilles de sauge,
15 gr de feuilles de romarin.

Mettez les feuilles de sauge et de romarin dans un pot de verre ; versez dessus le vinaigre de cidre et mélangez avec une cuiller en bois.
Laissez macérer deux semaines. Filtrez et versez dans un flacon.


jeudi 25 février 2010

Le miel rosat-



Mal de gorge qui traîne, gencives irritées? Petits maux de fin d'hiver...
Il faudrait prévoir et garder en été les pétales de vos roses fanées. Vous ne l'avez pas fait...vous n'avez pas de jardin? Procurez vous chez l'herboriste cent grammes de pétales de roses que vous ferez infuser dans 200ml d'eau bouillante pendant 12 heures.
Vous filtrez, vous ajoutez 100gr de miel et vous mettez à feu doux pour obtenir un sirop.
Laissez refroidir, mettez en flacon.
Ce miel rosat est excellent en gargarisme en cas de mal de gorge et même d'angine; il est très efficace également en bain de bouche pour vos gencives irritées.

Pomme

mercredi 24 février 2010

Je tresserai mes vers de menthe et de verveine
Je tresserai ma rime au métier de la fée
Et trouvère du vent je verserai la veine
Avoine verte de mes veines
Pour récolter le strophe et t'offrir ce trophée...

Louis ARAGON

mardi 23 février 2010

Un bien pour un mal...

Agripyrum...


Il s'agrippe, pas moyen de s'en débarrasser, il fait le désespoir du jardinier. On le chasse de la pelouse, il revient dans les allées. Le gros sel n'en vient pas à bout... c'est le chiendent!
Mais dans la nature, le pire peut donner le meilleur aussi n'oubliez pas que ses racines séchées et bouillies sont une tisane aux vertus diurétiques incontestées.
P.



samedi 20 février 2010

Passant dans une jardinerie l'autre jour, j'ai vu exposés les premiers bulbes de dahlias. C'est encore un peu tôt pour les planter, mais enfin c'est un signe de renouveau: le printemps approche. On peut déjà en "forcer" et aussi faire le tri de ceux qui auront survécu à l'hiver.
Le plus étonnant est que cette fleur exubérante, flamboyante, signifie froideur. C'est ainsi qu'au début du siècle dernier on intenta à un fleuriste un étrange procès.
Un fiancé lui avait commandé pour sa promise un bouquet; le fleuriste y incorpora des dahlias blancs et la jeune fille qui connaissait le langage des fleurs, indignée refusa le présent. Le jeune homme refusa de payer le fleuriste qui le poursuivit en justice et ... perdit.
Le verdict rendu par le tribunal fut: "Les fleurs de dahlias n'ont pas leur place dans un bouquet de noces".
P.


vendredi 19 février 2010

Bâtonnets de senteur-

Trouvez près de chez vous, un pin.
Demandez-lui quelques branchettes que vous détaillerez en bâtonnets de 10 à 15cm de long.
Vous les ferez macérer deux semaines environ dans une huile essentielle de votre choix (jasmin, santal, rose etc...).
Ensuite, laissez sécher à l'air libre, puis emballez vos bâtonnets parfumés dans du papier alu. Rangez le tout dans une boîte métallique, jusqu'au moment de les faire brûler.


jeudi 18 février 2010

Du san... du san... du san...sationnel!!!

Vous n'ignorez pas, j'ose l'espérer, les vertus du sang séché comme engrais naturel.
Savez-vous qu'il est encore plus efficace si vous arrosez vos plantes en le mélangeant à 10 fois son volume d'eau renforcé de sulfate de fer concassé à la proportion de 150gr pour 10l.?

P.

mardi 16 février 2010

LES TISANES-

Il y a plusieurs manières de les préparer, selon la plante employée et selon les effets désirés:

La solution: on fait dissoudre le produit dans un peu d'eau (gomme ou miel)

La Macération: Dans de l'eau froide, on laisse tremper la plante plus ou moins longtemps - réglisse: 10gr par litre; gentiane et copeaux de quassia: 5gr par litre.-

L'infusion , la plus couramment utilisée: On verse de l'eau bouillante sur la plante et on laisse infuser au moins une demi-heure. Il vous faut 10gr par litre d' armoise, centaurée, chicorée, coca, eucalyptus, fleurs et racines de guimauve, houblon, lierre, graines de lin, fleurs de mauve, thé, tilleul, valériane ou violette.
5gr par litre de bouillon blanc, bourrache, camomille, coquelicots, menthe, mélisse, fleur d'oranger, safran.
A raison de 20 gr par litre, il faudra laisser infuser deux heures la racine d'asperge, la douce-amère, les bourgeons de pin et écorces de quinquina.

Enfin la décoction: on jette la plante dans l'eau portée à ébullition et on laisse à feu doux pendant 10 à 20mn (racine de chiendent par exemple). La décoction détruit souvent les principes actifs.

Demandez toujours le conseil de votre herboriste.
P.


Le Tôt-Fait

Le bien nommé se prépare presque comme dans la chanson:

Il vous faut:
Une terrine,
250gr de sucre roux,
250gr de farine,
100gr de beurre fondu, 
4 oeufs entier, un grain de sel et un zeste de citron haché.

Délayez le tout avec un verre de lait froid et incorporez 3 blancs battus en neige. (avec les jaunes, vous ferez une crème caramel).
Beurrez une tourtière, versez , n'oubliez pas la bague, et laissez cuire à feu doux pendant trois quart d'heure?
Saupoudrez de sucre avant de le porter au prince de votre choix.




dimanche 14 février 2010



Elle était déchaussée, elle était décoiffée,
Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants;
Moi qui passais par là, je crus voir une fée,
Et je lui dis: Veux-tu t'en venir dans les champs?

Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis: Veux-tu, c'est le mois où l'on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds?

Elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive;
Elle me regarda pour la seconde fois,
Et la belle folâtre alors devint pensive.
Oh! comme les oiseaux chantaient au fond des bois!

Comme l'eau caressait doucement le rivage!
Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts,
La belle fille heureuse, effarée et sauvage,
Ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.

Victor HUGO

vendredi 12 février 2010

Prenez-en de la graine

Certes, il fait beaucoup trop froid pour songer à jardiner.
Ce qu'on peut faire, c'est entretenir le matériel et ranger... et justement dans ces anciennes boites à biscuits métalliques, voici tout un stock de graines. Sont-elles encore utilisables?
En admettant que vous ayez pris soin de renseigner le sachet sur la date d'achat (hum!) c'est fort probable; elles se conservent assez longtemps.
L'aubergine se garde de 6 à 7 ans; 
la betterave, 6; 
la bette, les épinards ,  les fèves, la mâche, le melon,5;
 carottes, navets, céleri et radis de toutes couleurs, 4à5 ans, de même que la courge,  le potiron et la laitue; 
chicorée,  scarole et chou, 5à6 ans; 
la tétragone et la tomate, 4 ans;
les haricots, pas plus de 3 ans; 
quand aux oignons, pissenlits, pois et poireaux , aux bout de deux ans, c'est fichu!


mercredi 10 février 2010

BOURGEONNETTE DE CASSIS

Dès que les gelées cesseront, il sera temps de tailler les cassissiers.
Avant de brûler les rameaux coupés, récupérez les bourgeons; il en faut à peu près 1kg.
Faites-les mariner dans 2l d'alcool à 90° en compagnie d'une gousse de vanille hachée, pendant six semaines environ.
Puis vous tamisez le mélange, vous exprimez la pulpe et vous ajoutez un sirop composé de 1kg de sucre pour 1l d'eau. Mettez dans un de vos "jolis flacons" et ... Tchin!
P.



dimanche 7 février 2010

Oiseaux cruels



Les mésanges à tête bleue sont fort sympathiques mais leurs cousines à tête noires sont féroces ! Je les observe au jardin : quand une tête noire picore dans la margarine les têtes bleues s'enfuient et ne reviennent que plus tard ,elles attendent sur une branche que la place soit libre !!! OUI ,il faut surveiller le CHAT mais il est malin et sait bien les attraper !

Emile.

samedi 6 février 2010

Première fleur...

Pas de plongée dans les vieux grimoires ce matin, mais du vécu!
Hier enfin, un beau soleil, de la douceur et les premiers chants d'oiseaux qui préparent la Saint Valentin.
Le jardin réclame un examen approfondi de ses plates-bandes et ma foi, on dirait que le gel et la neige n'ont pas été aussi redoutables qu'on aurait pu le craindre. La passiflore, par exemple, a moins souffert que l'an dernier; peut-être mieux enracinée??? Allez savoir... on dit aussi que la neige protège.
Un dahlia (je ne les rentre jamais; ils risquent moins en pleine terre protégés par de la paille et du plastique que dans les remises où les rats les bouffent) à fleurs énormes et blanches semble avoir tenu le coup.
Sinon, catalogue Baumaux; ils m'emmerdent ceux-là: ils font des misères à Kokopelli, mais personne n'a d'aussi beaux dahlias. Tragédie cornélienne: dois-je sacrifier mes convictions à mon amour des fleurs????
Pour l'instant, voici la première, toute petite et toute floue: un perce-neige...