jeudi 31 décembre 2009

Liqueur d'HysopeXXX

"A l'an neuf les jours croissent du pas d'un boeuf".


Il ne fait aucun doute, prévoyants amis, que vous n'ayez à la fin de l'été, récolté et fait sécher comme il se doit, vos aromatiques et autres "bonnes herbes".
Vous avez donc en ces lendemains de fêtes un peu...brumeux, dans un joli flacon, une réconfortante liqueur d'hysope.
Elle est composée, à proportions égales, de feuilles d'hysope, d'angélique, de thym, de sarriette, de romarin, d'estragon, de basilic, de mélisse et de marjolaine.
N'oubliez pas , s'il vous manque quelque ingrédient, que l'herboriste est là, prêt à vous fournir et à recevoir vos bons voeux.
Donc, vous avez votre bouquet d'herbes que vous allez laisser macérer pendant une semaine dans un litre d'eau de vie à 45°.
Ensuite, après avoir ajouté 800gr de sucre (roux), vous faites chauffer jusqu'à dissolution du sucre. Vous filtrez et vous mettez en flacon (joli). Bouchez bien.
Et ne buvez pas tout d'un coup; ces liqueurs de ménage vieillissent bien.

Belle et heureuse année...
Pomme, jardinière de plume..


.

mardi 29 décembre 2009

Le saint du jour ... ou presque...XXX

Les froids de Saint Evroult 
Sont des froids de loup.


Saint Evroult (517 - 596) fut abbé à Ouches dans l'Orne.
Cadichon, l'âne qui a écrit ses mémoires, aide la comtesse de Ségur à démasquer des brigands cachés dans les ruines de l'ancienne abbaye de Saint Evroult, près de Laigle...
PP

vendredi 25 décembre 2009

La météo de l'oignonXXX

La nuit de Noël, quand sonnent les douze coups de minuit, choisissez un bel oignon, coupez le en douze tranches, que vous étalerez, chacune représentant un mois de l'année à venir. Posez sur chacune une pincée de sel, puis tâchez par tout moyen qu vous sera agréable, de rester éveillé.
A une heure du matin, allez regarder vos tranches d'oignon : si le sel est intact, le mois sera beau et sec.
Selon qu'il sera plus ou moins humide ou fondu, le mois sera pluvieux.
Notez le résultat sur le calendrier et vérifiez si les prédictions de l'oignon valent celles de la grenouille.

PP

mercredi 23 décembre 2009

Chanson d' hiver

Hiver, vous n'êtes qu'un vilain;

Eté est plaisant et gentil,
En témoin de mai et d'avril
Qui l'accompagnent soir et main;
Eté revêt champs, bois et fleurs
De sa livrée de verdure
et de maintes autres couleurs,
Par l'ordonnance de nature.
Mais vous, hiver, trop êtes plein
De neige, vent, pluie et grésil:
on vous dût bannir en exil.
Sans point flatter, je parle plain
Hiver, vous n'êtes qu'un vilain.
Charles d'Orléans

Bon, je ne suis pas entièrement d'accord avec lui parce que l'hiver, c'est aussi le feu dans la cheminée, les châtaignes qui éclatent, le grog et le vin chaud, et les doigts qui piquent après l'onglée. C'est les arbres poudrés de givre et le soleil comme ce matin, qui se lève dans une brume qui fait toute la campagne rose.
C'est les feuilles gelées qui craquent et qui font sauver les chevreuils dont on ne voit que le derrière blanc en forme de coeur qui bondit au-dessus des ronciers pourpres.
L'hiver c'est, au fond, une saison aussi belle que les autres. (Même si Arcimboldo ne l'arrange pas!).
Bel hiver!
PP

vendredi 18 décembre 2009

Petite bouffe d'hiverXXX

A la Saint Gatien
Vilain, 
Ramasse ton bois,
Et endors-toi.


Cinq fruits et légumes par jour, qu'ils disent!
Pas toujours facile, d'autant plus que les chers petits, soutenus par leurs pères et grands-pères, s'obstinent à prendre les nouilles pour des légumes.
Ajoutez- à cela, qu'il ne reste plus grand chose de consommable au potager et que les légumes du commerce ne sont pas toujours...bandants!
Reste les navets... Bof!! soupirez-vous?
Non.. pas bof du tout , avec  du petit salé!
Il vous faut: un beau morceau de petit salé , coupé en tranches que vous ferez revenir avec des échalotes dans très peu de graisse et que vous mouillerez de bouillon (ou de bière ou de vin blanc). Vous ajouterez clous de girofle, genièvre ou toutes autres épices que vous aimez. 
Vingt minutes avant de servir , ajoutez les navets coupés et quartiers.
Et là, si vous n'arrivez pas à leur faire manger des légumes, moi je mange... (pas mon chapeau! non j'en ai encore besoin. ) mais disons... les fanes des navets, en soupe avec de l'oseille.

PP

jeudi 10 décembre 2009

Les marguerites de la Marguerite



Nos deux corps sont en toi, je ne sers plus que d'ombre;
Nos amis sont à toi , je ne sers que de nombre.
Las! puisque tu es tout et que je ne suis rien,
Je n'ai rien, ne t'ayant ou j'ai tout au contraire.
Avoir et tout et rien, comment se peut-il faire?
C'est que j'ai tous les maux et je n'ai point de bien.


Marguerite de NAVARRE